jijiijip

Pages: 2 (414 mots) Publié le: 11 janvier 2014
oopjomjmpojpojpojlkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk-
kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk-
kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk-kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk

domaines (comme ceux du sexe ou de l'horreur) qu'il conviendrait de délimiter rigoureusement.

"Les professionnels doivent établir un cadre de déontologie". La télévision a gagné sondroit à la liberté d'expression. Elle est confrontée maintenant au problème soulevé par les excès dans l'exercice de cette liberté. En face des droits des professionnels, il y a les devoirs vis-à-visdu public. Les téléspectateurs ont des droits et commencent à les faire valoir en créant des associations. L'inquiètude devant le manque de préoccupation morale à la télévision apparaît. Il seraitsouhaitable que les professionnels réfléchissent à l'élaboration d'une déontologie plus contraignante, qui tienne compte des droits et devoirs de chacun.

La responsabilité des médias à l'égard dupublic est d'ordre moral. - Les professionnels doivent tirer les leçons d'une méfiance croissante du public et réfléchir à élaborer une déontologie efficace. -

morales doivent servir de critère poursélectionner ce que la télévision donne à voir. Les professionnels ont des devoirs à l'égard du public, ils ont à établir et respecter une déontologie raisonnable.

"La morale demande de ne pasdépasser certaines limites. " En 1985, le monde entier assiste en direct à l'agonie d'une petite Colombienne. Il y a des leçons à tirer de cet événement télévisuel. La télévision ne devrait pas céder àla séduction du spectaculaire et à la possibilité de faire de l'audimat. Dans le cas cité, la dignité humaine n'a pas été respectée, ni dans la personne, ni dans celle des spectateurs. Il est essentielde faire la distinction entre information véritable et voyeurisme immoral. Il existe des domaines (comme ceux du sexe ou de l'horreur) qu'il conviendrait de délimiter rigoureusement.

"Les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !