John stuart mill

Pages: 6 (1451 mots) Publié le: 4 janvier 2011
John Stuart MILL

John Stuart MILL, contemporain de Karl MARX, fut l'un des premiers libéraux influençant le XX siècle. Très instruit dès son plus jeune âge, MILL aura des réflexions aussi bien dans le domaine philosophique, économique et social. En quoi ses idées ont-elles influencées l'apparition et le développement de l 'économie politique au XIX siècle ? On découvre dès son enfance unepluralité des domaines d'étude, puis au cours de sa vie, une influence philosophique qui influencera sa théorie économique et enfin qui le conduira à effectuer des débats sociaux.

John Stuart MILL est né le 20 mai 1806 à Londres. Il est le fils du célèbre James MILL, auteur d'ouvrages ayant eu un grand succès comme l'Analyse des phénomènes de l'esprit humain en 1929 ou d'Éléments d'économiepolitique en 1835. James MILL fut un grand humaniste très influencé par la Révolution Française puisqu'il a participé à la rédaction de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Hautement influencé par la philosophie de Jeremy BENTHAM, il s'est illustré dans tous les domaines de l'époque et ainsi exigea l'éducation la plus complète pour son fils. John Stuart MILL étudia dès sa plus jeuneenfance (à l'âge de trois ans) l'alphabet grec puis en grandissant, il put lire les ouvrages fondamentaux de philosophie tels que les dialogues de Platon ou encore les écrits de Diogène. Il put ensuite, après une étude de la langue latine, s'intéresser à la logique et à l'algèbre. Puis, tout en étudiant l'Histoire et la Scolastique, son père lui le dirigea vers des ouvrages d'Adam SMITH ou de DavidRICARDO afin de l'introduire à l'économie politique.
Il exerça tout d'abord avec son père à la Compagnie des Indes, puis devient journalisteet prend la direction de la Westminster Review, et devient très marqué dans le libéralisme. Après la mort de sa femme, Harriet Taylor, il est élu à la chambre des communes en 1865 en Angleterre. Il vit alors en France où il trouvera la mort en 1873.

Dèsson enfance, John Stuart MILL est incité à agir dans la société. La célébrité et l'influence de son père est à l'origine de son éducation rigoureuse et stricte. Au départ influencé par celui-ci, il se distingue à l'âge de vingt ans et crée ses propres oeuvres aussi bien dans le domaine politique, économique, philosophique que social. Ayant reçu l'influence de Jeremy BENTHAM, Stuart MILLdéveloppe tout d'abord une pensée utilitariste. Cette école philosophique s'appuie sur plusieurs critères et constatations : il constate que le plaisir est plus utile s'il concerne tout le monde s'appuyant notamment sur la formule « le plus grand bonheur du plus grand nombre ». Ainsi, il considère que l'État doit intervenir en garantissant pour tous un niveau de vie minimal (revenu, prestations sociales),encourage l'intervention de l'État afin d'avoir une croissance économique et démographique optimale et encourage la redistribution des richesses.
Il s'éloignera de cette pensée tout au long de sa vie, allant même jusqu'à écrire des ouvrages en contradiction comme De la liberté (1859) : dans cet ouvrage, l'auteur défend, en plus de sa thèse du harm principle qui condamne toute entrave àla liberté d'autrui, il développe une thèse qui défend les libertés individuelles face à l'Etat et qui met en valeur la propriété individuelle. Cet ouvrage pourrait définir les limites de l'intervention de l'Etat face aux libertés individuelles. L'état n'est plus comme dans son précédent ouvrage, l'acteur de la croissance et de la politique mais doit agir principalement sur la redistribution desrichesses et la protection de la propriété individuelle uniquement.

« La seule raison légitime que puisse avoir une communauté pour user de la force contre un de ses membres est de l'empêcher de nuire aux autres. Contraindre quicquonque pour son propre bien, physique ou moral, ne constitue pas une justification suffisante. Un homme ne peut pas être légitimement contraint d'agir ou de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • John stuart mill
  • Étude john stuart mill
  • John stuart mill
  • john stuart mill l'utilitarisme
  • John stuart mill, de la liberté
  • L'utilitarisme de john stuart mill
  • "La nature" de john stuart mill
  • Exercice philo : John Stuart Mill

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !