Jordann

785 mots 4 pages
Dossier personnel : séquence 1
GUSTAV ADOLF MOSSA
Il est né en 1883 et mort en 1971, il est considère comme le dernier grand peintre symboliste français. Il vécut toute sa vie à Nice et se consacra essentiellement à sa fonction de conservateur du Musée des Beaux-arts de Nice, où une partie de son œuvre fut sulfureusement cachée, avant d’être redécouverte dans les réserves après sa mort en 1971.Il s’est intéressé très tôt a la peinture en suivant les enseignements de son père paysagiste et imagier du carnaval de Nice. Au début des années 1900, il se mit a écrire des pièces de théâtres et des poèmes. En 1901 il peint sa première grande toile symboliste qu’il intitule « Salomé ou Prologue du christianisme ». En 1911, il découvre l’art primitif flamand. Mobilisé en 1914, lors de la première guerre mondiale, il est gravement blessé ce qui lui inspire tire une toile qu’il achève en 1916 intitulée « Les tristes heures de la Guerre ».A la mort de son père, en 1926, il prend sa succession comme conservateur du Musée des Beaux-arts de Nice. Après le décès de sa seconde épouse, il se marie à nouveau en 1956 avec Marie-Marcelle Butteli. Lorsqu’il meurt le 25 Mai 1971, on decouvre son œuvre symboliste qu’il aurait laissé occultée à ses proches et à son public, lesquels ne connaissaient essentiellement de lui que son travail d’imagier du carnaval de Nice.
L’œuvre de Gustav Adolf Mossa surgit à la veille de la naissance du Fauvisme peu de temps après la mort de Gustave Moreau. Les références littéraires hantent toute son œuvre, et il visitera tout au long de parcours les grands textes fondateurs de la littérature occidentale, depuis les récits judéo-chrétiens et la mythologie gréco-romaine, jusqu'aux textes modernes, depuis Shakespeare jusqu'à Baudelaire, Huysmans ou Théophile Gautier, en réactualisant les figures mythiques de ces œuvres littéraires dans le contexte contemporain des années 1900. Une grande partie de l’œuvre de Mossa se cristallise autour du conflit perpétuel

en relation

  • Jordan
    625 mots | 3 pages
  • Jordan
    533 mots | 3 pages
  • Jordan
    780 mots | 4 pages
  • Jordan
    1282 mots | 6 pages
  • jordan
    2734 mots | 11 pages
  • Michael jordan
    659 mots | 3 pages
  • Michael jordan
    393 mots | 2 pages
  • Michael jordan
    3688 mots | 15 pages
  • Michael jordan
    1135 mots | 5 pages
  • Michael jordan
    905 mots | 4 pages