joseph schumpeter

4439 mots 18 pages
Joseph Aloïs Schumpeter (Triesch, Moravie, 8 février 1883 – Salisbury, Connecticut, 8 janvier 1950 (à 66 ans)) est un économiste autrichien du milieu xxe siècle, connu pour ses théories sur les fluctuations économiques, la destruction créatrice et l'innovation.
Il est l'auteur d'une Histoire de l'analyse économique, parue en 1954 et qui fait encore référence. Ni keynésien, ni néoclassique, on le rapproche souvent de l'École autrichienne d'économie. Il est considéré comme l'économiste de l'effervescence et on le qualifie d’économiste hétérodoxe pour ses théories sur l’évolution du capitalisme dans la démocratie, qu'il estime voué à disparaître pour des raisons sociales et politiques.
Sommaire [masquer]
1 Biographie
1.1 Les États-Unis
2 Théorie économique
2.1 La destruction créatrice
2.2 Les grappes d'innovation
3 L'entrepreneur innovateur
3.1 L'innovation : de l'économie stationnaire à l'évolution économique
3.2 L'entrepreneur : acteur fondamental de l'évolution économique
4 Des fluctuations économiques au changement social : la destruction créatrice
4.1 Rythmes économiques et rythmes technologiques
4.2 Progrès technique et changement social
4.3 La fin du capitalisme
5 Œuvres majeures de Joseph Schumpeter
6 Notes et références
7 Voir aussi
7.1 Bibliographie
7.2 Articles connexes
7.3 Liens externes
Biographie[modifier | modifier le code]

Joseph Schumpeter naît en 1883 à Třešť en Moravie, ville austro-hongroise, aujourd’hui en République tchèque, d'un père industriel du textile. Il se retrouve orphelin dès l'âge de 4 ans. Passionné par l'Antiquité gréco-latine, il entre en 1901 à la faculté de droit de Vienne et s’intéresse rapidement à la sociologie en étudiant des auteurs comme Werner Sombart et Max Weber. Il découvre l’économie, en suivant notamment les cours des théoriciens de l'École autrichienne : Friedrich von Wieser, Eugen von Böhm-Bawerk et Carl Menger1. Diplômé docteur en droit en 1906, il se rend en Angleterre où il se marie en

en relation

  • Joseph Schumpeter
    325 mots | 2 pages
  • Joseph Schumpeter
    354 mots | 2 pages
  • Joseph schumpeter
    4583 mots | 19 pages
  • Joseph schumpeter
    323 mots | 2 pages
  • Joseph schumpeter
    451 mots | 2 pages
  • Joseph schumpeter
    521 mots | 3 pages
  • Joseph schumpeter
    538 mots | 3 pages
  • Joseph schumpeter
    292 mots | 2 pages
  • Joseph alois schumpeter
    684 mots | 3 pages
  • Joseph aloïs schumpeter
    8966 mots | 36 pages