Judith butler

Pages: 10 (2335 mots) Publié le: 9 février 2011
Judith Butler, Trouble dans le genre, ch.1, « Sujets de sexe/genre/désir »
Résumé
Introduction :
Pour Butler, le pouvoir ne s’inscrit pas seulement entre individus, mais s’exerce en créant le cadre de pensée binaire sur le genre. Elle propose de faire une généalogie du genre pour « chercher à comprendre les enjeux politiques qu’il y a à désigner ces catégories de l’identité comme si ellesétaient leurs propres origine et cause alors qu’elles sont en fait les effets d’institutions, de pratiques, de discours provenant de lieux multiples et diffus » (Butler, 2005 : 53[1]). Il est donc nécessaire de se dé-centrer et de déstabiliser le phallogocentrisme et l’hétérosexualité obligatoire. Comme les catégories « femme » et « féminin » sont troublées, il n’est dès lors plus nécessaire d’avoirune identité stable pour faire de la politique. Le statut des femmes en tant que sujet du féminisme et la distinction sexe/genre sont réexaminés.

Chapitre 1 : Sujets de sexe/genre/désir

Les « femmes » en tant que sujet du féminisme

La théorie féministe a cherché à intégrer les femmes dans la représentation politique en partant du présupposé qu’il existe une identité « de femmes ». Mais lesmots « représentation » et « politique » sont controversés : la représentation est à la fois un processus politique qui veut donner plus de visibilité et de légitimité aux femmes dans ce domaine et à la fois un processus linguistique de définition.
Cette conception dominante du rapport entre femmes et politique a été remise en question dans la théorie féministe. Des doutes sont émis à propos du« sujet-femme » et de la catégorie même de « femme ». En effet, la représentation sous-entend une définition comme sujet.
Pour Foucault, « les systèmes juridiques du pouvoir produisent les sujets qu’ils viennent ensuite à représenter » (60). C’est donc la structure qui définit les sujets. Ainsi, les femmes en tant que sujet du féminisme sont le résultat d’une construction discursive. C’est donc uneillusion de croire que ce système qui produit des inégalités de genre permettra une émancipation des femmes.
Les pratiques d’exclusion sont légitimées et naturalisées par la loi. Le politique doit s’occuper de la double fonction du pouvoir : juridique et productive. Les recherches féministes doivent s’interroger sur la construction de la catégorie « femme » et comprendre comment elle est« produite et contenue dans les structures du pouvoir » (62).
On peut s’interroger sur l’idée de l’existence d’un sujet avant la loi et de ses liens avec l’hypothèse d’un état de nature. Cette pré-existence du sujet supprime toute construction historique du sujet et légitime l’effet de la loi comme naturel.
La catégorie « femme » ne correspond pas à une seule définition et ne constitue pas une sourced’identité en tant que telle. Le genre est indissociable d’autres facteurs sociaux comme la classe et la race.
Le postulat de l’universalité du féminisme, de l’oppression et de la domination masculine est à remettre en question. Cette théorie a contribué à reproduire des schémas de domination post-colonialiste du Nord sur le Sud, où l’universalité du patriarcat était un présupposé aux recherches. Si lathèse du patriarcat universel a été remise en question, celle de l’universalité de la catégorie « femmes » est plus difficile à interroger. Le problème de ce principe d’universalité et qu’il oublie les autres rapports de pouvoir (classe, race, etc..). « La spécificité du féminin est à nouveau détachée de tout contexte » (64).
Le féminisme, en utilisant la catégorie « femme » comme fédératriced’identité homogène et cohérente, produit malgré lui des effets de rejet. En effet, si les femmes ne se reconnaissent pas dans cette catégorie trop large, elles ne peuvent pas adhérer à un projet émancipateur qui ne les concerne pas.
L’idée n’est pas d’être contre la représentation politique, mais d’interroger les « catégories de l’identité que les structures juridiques contemporaines...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Judith butler
  • Judith butler, trouble dans le genre
  • Judith butler. formation discursive du sujet.
  • Édith butler
  • KYLE BUTLER
  • black butler
  • Text butler
  • John butler

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !