Justes

1033 mots 5 pages
Critique de la religion et l’idéal voltairien pour la tolérance
Dans l’extrait, Z. doit résoudre des conflits opposant 2 groupes qui campent sur leur position et dont les dimensions sont excessives à Babylone (Europe) Des conflits excessifs
- Dimension gigantesque des querelles : « grande querelle, depuis 1500 années, partageaient l’empire en 2 sectes, grand procès ».
-Prises de position sont excessives. Le vocabulaire est connoté péjorativement « 2 sectes opiniâtres ». La secte désigne un groupe intolérant tenace. Valeur de certitude absolue avec « prétendait, soutenait, assurait, il ne fallait jamais ». A noter également, la répétition de l’adverbe « jamais » et de la négation partielle « ne que ». Le vocabulaire est marqué par une absence de nuance. C’est un vocabulaire fort avec « en abomination, impiété, Dieu avait en horreur »
Sectes, intraitables et ne voit le monde en général que d’une seule et unique façon. Tout autre manière de pensée serait fausse. Causes sont dérisoires
-Rites en question à savoir si l’on doit entrer du pied gauche ou du pied droit, si l’on doit se tourner pour prier. V. a l’intention de se moquer et d’être ironique avec l’expression « tout l’univers avait les yeux sur les pieds de Z. Voltaire se moque bien évidemment de cette sottise qu’il oppose à l’esprit rationnel du siècle des Lumières, nota décision Z.
-Décisions prises par Z. La réponse de Zadig est du plus grand comique : elle est brève (par opposition à la lente montée de l’attente au bord de l’explosion sociale), elle est simple, elle fait honte aux deux partis par son caractère grotesque (ce n’est pas très digne d’entrer dans un lieu sacré en

en relation

  • Les justes
    1655 mots | 7 pages
  • les justes
    521 mots | 3 pages
  • Les justes
    587 mots | 3 pages
  • Les justes
    745 mots | 3 pages
  • Les justes
    1205 mots | 5 pages
  • Les justes
    2047 mots | 9 pages
  • Les Justes
    1098 mots | 5 pages
  • Les justes
    649 mots | 3 pages
  • Les justes
    1087 mots | 5 pages
  • Les justes
    1479 mots | 6 pages