L1 anthropologie commentaire van gennep

Pages: 6 (1430 mots) Publié le: 13 octobre 2012
Fanny 18/12/07
Fayard

TD Lectures complémentaires aux CM d’anthropologie

Sujet : Commentaire d’un texte extrait de Manuel du folklore français contemporain, Volume 1, Du berceau à la tombe d’A. Van Gennep (1943)

Arnold Van Gennep est né en 1873 à Ludwigsburget est mort en 1957 à Bourg-la –Reine. Il n’a jamais été à l’Université de sociologie où les cours étaient en partie donnés par Emile Durkeim. Il s’est intéressé au totémisme, aux formes originelles de la religion, au tabou, aux rapports du mythe et du rite, à la magie (avec L’Etat actuel du problème totémique -1920) ; et il s’est surtout intéressé aux rites de passage (terme qu’il a créé). Ilen parle surtout dans son premier livre : Les Rites de passage (1909), mais aussi dans le Manuel de folklore français contemporain (1937-1958) en quatre volumes. Il a rassemblé des rituels se rattachant à des époques, à des aires géographiques et à des formations sociales (sociétés « primitives », sociétés rurales européennes, sociétés historiques). Il a aussi rapproché des rituels apparemment sansrelation (naissance, puberté, mariage, cycles saisonniers…).
Le texte étudié se trouve dans le premier volume du Manuel de folklore français contemporain, nommé « Du berceau à la tombe », au début du chapitre II. Van Gennep y étudie les rites de passage.
Nous verrons dans un premier temps que pour Van Gennep un rite de passage est à la fois social et spatial, puis nous verrons qu’un rite depassage a toujours une dimension de progression.

Premièrement, nous pouvons voir que pour Van Gennep, le rite de passage a deux dimensions.
Tout d’abord, nous pouvons remarquer que ce sont entre des situations sociales bien définies que s’opèrent de tels passages. Le rite permet que le passage s’opère, il ne fait pas que le représenter. Un rite de passage a trois stades : la séparation(l’individu est séparé du groupe, des frontières symboliques sont édifiées autour de l’individu), l’attente ou la phase liminaire (l’individu est seul et le rite fait son effet, il y a marginalisation) et l’agrégation (l’individu retrouve le groupe mais dans une nouvelle situation sociale, il y a incorporation à un nouvel état). L’importance des différents moments varie selon les contenus rituels. Cesrituels marquent une transition d’un état social à un autre. Il y a deux catégories de rituels : les rituels « life-crisis » (qui ponctuent la vie de l’individu) et les rituels qui intéressent la vie de la communauté. Cependant, les rituels comportent toujours une double dimension. Pour les rituels « life-crisis », la naissance, la puberté sociale, les fiançailles, le mariage, la grossesse,l’accouchement, les funérailles sont des « crises » individuelles mais prennent aussi une valeur pour le groupe. C’est par exemple le cas lors de la coupure du cordon ombilical pendant la naissance. Le rite d’initiation à la puberté sociale est à part puisqu’il possède les dimensions individuelle et collective. Il marque le passage de l’enfance à l’âge adulte. Van gennep montre aussi que ces ritesrépondent à un modèle spatial. L’entrée ou la sortie d’un groupe s’apparente au franchissement d’un seuil ou d’une frontière. Comme l’écrit l’auteur, c’est le franchissement « d’un col en montagne, d’un cours d’eau en plaine, d’un détroit ou d’un golfe en mer, du seuil d’une maison ou d’un temple, d’un territoire à un autre ». Un franchissement réel est souvent inclus dans une cérémonie par exemple, pourun mariage, celui du seuil de la maison.
De plus, l’auteur explique la notion de « zone d’attente » ou de « répit cérémoniel ». C’est une phase entre deux rituels liés entre eux. L’auteur donne l’exemple de la naissance et du baptême, des fiançailles et du mariage et de la mort et de l’enterrement. Cette zone est située entre le premier rituel et le second, qui le suit logiquement et qui...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • arnold Van Gennep, les rites de passage
  • Anthropologie L1 Sociologie
  • Anthropologie l1 socio
  • Van bergen commentaire
  • Commentaire m. cesaro article l1
  • Socio-anthropologie: commentaire sur photos de la médina
  • Commentaire d'article l1 du code du travail
  • Commentaire article l1 code du travail

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !