La beauté en théologie morale

Pages: 28 (6991 mots) Publié le: 25 juillet 2011
La beauté en théologie morale

Paul Adrien d'Hardemare

Mars 2011

La crise des fondements au cours du siècle dernier a eu pour conséquence une redéfinition de la rationalité, appréhendée non plus comme un processus hypothético-déductif (« fondationnalisme »), mais comme un processus modélico-observationnel (« herméneutique ») : proposer des modèles permettant d'interpréter un donnéempirique, voila ce en quoi consiste la science moderne. La théologie se trouve particulièrement à l'aise dans cette science moderne, elle qui possède à la fois un donné empirique (la révélation) et différents modèles (les écoles philosophiques). De même que le donné empirique ne se réduit pas au modèle qui permet de l'interpréter, de même la révélation ne se réduit pas au système philosophique quipermet de l'interpréter. La tâche difficile mais nécessaire de la théologie est alors d'appliquer un modèle philosophique qui soit adapté à la révélation : sans modélisation, on ne peut l'interpréter, c'est-à-dire expliciter sa cohérence, la présenter de façon convenable, et dénouer les objections. C'est à une telle modélisation que nous voulons nous essayer dans le domaine restreint de la théologiemorale. Ayant décrit et justifié la méthode herméneutique, nous en précisons les termes. En morale, ce donné empirique comporte (au moins) le salut, la grâce, le péché, l'incarnation et les commandements divins. De son côté, un modèle éthique comporte (au moins) les trois volets suivants : analyse et description des différentes normes (éthique normative), justification des valeurs impliquées par cesnormes (méta-éthique), application de ces normes dans la réalité concrète (éthique pratique). Il manque encore à ce modèle un principe organisateur, une « philosophie ». Nous avons opté ici pour la notion de beauté avec l'idée maîtresse suivante : la beauté suscite l'amour. On peut donc appeler ce modèle éthique une « philocalie ». La philocalie, l'amour du beau, est au principe d'unespiritualité attestée à la fois dans la culture philosophique grecque (Platon) et dans la culture orientale orthodoxe (les Pères neptiques), mais aussi dans la tradition latine (Augustin) :

La philocalie et la philosophie ont presque même nom et veulent paraître et sont comme de la même famille. Qu'est-ce, en effet, que la philosophie? L'amour de la sagesse. Et la philocalie? L'amour de la beauté :demande-le aux Grecs. Mais, qu'est-ce que la sagesse? N'est-ce point la beauté véritable? La philosophie et la philocalie sont donc tout à fait soeurs et nées du même père. (Augustin, Contre les académiciens, II,3).

Ce devoir en théologie tentera ainsi de proposer une interprétation de la morale chrétienne grâce à un modèle philocalique. La première partie sera méta-éthique : il s'agira d'étudierle fondement en Dieu du beau. La deuxième partie étudiera les normes éthiques, leur degré de coercition et leur formulation. La troisième sera pratique et étudiera la possibilité concrète d'un amour du beau dans un monde marqué par la laideur. Il s'agit ici, et nous y insistons, uniquement d'une tentative.

1 La valeur spirituelle de la beauté

1.1 Méta-éthique et spiritualité

Ultimement,toute pratique morale se réfère à une vision du monde et à une sagesse : il y a en effet un effort naturel chez l'homme pour insérer ses actions dans un ordre plus large avec lequel il veut être en accord. En particulier, la plus belle sagesse pour un homme est celle qui parvient à établir un lien entre éthique et science : en passant d'un domaine à l'autre, il ne délaisse plus le monde concret dela morale humaine pour celui, plus abstrait, de la rationalité spéculative mais replace l'existence humaine dans l'horizon ultime qui lui confère son sens. On a pu qualifier une telle sagesse de « cosmopolite » : « an overall harmony between the order of the heavens (the cosmos) and the order of human affairs (the polis) » (On the moral nature of the universe, Theology, Cosmology and Ethics....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Theologie
  • Théologie
  • Théologie
  • théologie
  • Théologie
  • Théologie
  • Théologie
  • Théologie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !