La Belle au Bois Dormant

635 mots 3 pages
La Belle au bois dormant (il faut comprendre : « La Belle dormant au bois »[1]) est un conte populaire. Parmi les versions les plus célèbres figure celle de Charles Perrault, publiée en 1697 avec Les Contes de ma mère l'Oye, et celle des frères Grimm (Dornröschen, 1812).

La princesse change de nom au gré des versions. Dans Le Soleil, la Lune et Talia, elle est Talia (le Soleil et la Lune sont ses deux enfants jumeaux). Perrault, pas plus que les frères Grimm après lui, ne lui donnent de nom, elle est simplement « la princesse ». Perrault nomme cependant sa fille « L'Aurore ». Tchaikovsky transfère ce nom de la fille à la mère et nomme ainsi la princesse « Aurore » tout comme fera Walt Disney après lui.

Si la version de Perrault est la plus connue, elle s'inspire d'un récit plus ancien, Le Soleil, la Lune et Thalie, extrait du Pentamerone de Giambattista Basile, publié en 1634.
Perrault en transforme néanmoins sensiblement le ton. Le conte de Basile, écrit pour un public aristocrate et adulte, met l'accent sur la fidélité dans le couple et l'héritage. Perrault quant à lui écrit pour un public de la haute bourgeoisie, inculquant des valeurs de patience et de passivité chez la femme.
L'intrigue contient d'autres différences notables : le sommeil n'est pas le résultat d'un sortilège mais est annoncé par prophétie, le roi ne réveille pas Talia par un baiser mais la viole et, lorsqu'elle donne naissance à ses deux enfants, l'un d'eux lui tête le doigt, ôtant l'écharde de lin qui l'avait plongée dans le sommeil, ce qui la réveille. Dans cette version, l'histoire continue après le mariage du prince et de la princesse : la mère du prince, qui éprouve du ressentiment envers sa belle fille, tente de la manger elle et ses enfants. La jalousie des belles-mères est chose courante dans les contes.
Il existe des sources plus anciennes du conte, parmi lesquelles le roman de Perceforest, et dans lequel la princesse Zellandine tombe amoureuse de Troylus. Le père de la

en relation

  • La belle au bois dormant
    1939 mots | 8 pages
  • La belle au bois dormant
    774 mots | 4 pages
  • La belle au bois dormant
    3429 mots | 14 pages
  • La belle au bois dormant
    1213 mots | 5 pages
  • La belle au bois dormant
    925 mots | 4 pages
  • Belle au bois dormant
    2058 mots | 9 pages
  • La belle au bois dormant
    315 mots | 2 pages
  • la belle au bois dormant
    300 mots | 2 pages
  • La belle au bois dormant
    635 mots | 3 pages
  • La belle au bois dormant
    681 mots | 3 pages