la chrétienneté medievale

1740 mots 7 pages
Après l'an mil, une grande partie de l'occident est chrétienne. Seul l'Espagne se dispute entre la religion musulmane et la chrétienté. Au Moyen-Âge l'Église et la religion chrétienne sont donc omniprésentes dans l'Europe. Tous les habitants font partis de la communauté chrétienne. On peut donc se demander quels pouvoirs exercent l'Église sur la société médiévale. Du Xe siècle au XIIIe siècle, l'Église exerce une forte domination sur la plupart des laïcs. Nous allons tout d'abord expliquer cette domination grâce à la politique et l'économie de l'Église. Ensuite nous verrons le rôle social puis la religion elle-même. Pour terminer, nous verrons la domination de l'église sur le territoire européen.

La puissance de l'Église est caractérisée par l'économie et la politique.
Son économie est entièrement liée à sa richesse. Tout d'abord, sa richesse provient de l'impôt que doivent payer tous les fidèles : la dîme. Cet impôt est une redevance en nature ou en argent. La dîme est par exemple un dixième des récoltes pour un paysan et un dixième des productions pour un artiste . La dîme est considérée comme un soutien à une organisation religieuse chrétienne. Les dîmes ont été adoptées avant le VIIe siècle et ont été officiellement reconnus sous le pape Adrien II, en 787. Ensuite l'Église est très riche notamment grâce à la féodalisation du clergé, ce qui permet aux abbés et aux évêques de devenir des seigneurs. En devenant des seigneurs, ils perçoivent des revenus sur leurs nombreux domaines. La simonie est aussi la causse de cette grande richesse. La simonie se sont les prêtes qui vendent des sacrements. Il exerce donc un trafic de reliques et en tire un revenu. La richesse de l'Église est aussi due aux nombreux dons des fidèles. Nous pouvons aussi considérer les dons de la noblesse (pour sauver leurs âmes) dans la richesse. On peut aussi parler de richesse matérielle pour l'Église, notamment grâce aux vastes terres qu’elle possède, qu'elle cultive ou qu'elle loue à

en relation

  • La chrétienneté médiévale
    1534 mots | 7 pages
  • La chretienneté médiévale
    4509 mots | 19 pages
  • La chrétienneté médiéval
    666 mots | 3 pages
  • Société et culture de l'éurope (féodalité)
    620 mots | 3 pages
  • La chrétienté medievale
    1384 mots | 6 pages
  • Catharisme
    704 mots | 3 pages
  • Note pour francais 1
    759 mots | 4 pages
  • Histoire fiche méthode
    571 mots | 3 pages
  • Industrialisation et croissance
    656 mots | 3 pages
  • étude document église du moyen age
    625 mots | 3 pages