La connaissance se limite-t-elle à l'expérience ?

Pages: 8 (1855 mots) Publié le: 21 avril 2011
Dissertation de philosophie

Sujet : La connaissance se limite-elle à l’expérience ?

Cette question suppose dans un premier temps une définition de la connaissance. Cette dernière est un état de celui qui connaît ou sait quelque chose. De plus, pour comprendre le sujet dans son intégralité, il faut définir le terme d’expérience qui est la vérification d’une théorie par le biais del’observation d’un procédé mis au point préalablement. Une fois ces deux définitions posées, il est possible de dire que l’expérience permettrait donc de valider une connaissance ou au contraire de la réfuter. Cependant, il faut également faire la distinction entre la théorie et l’expérience, deux termes à la fois complémentaires mais dans un certain sens contradictoires. L’expérience serait unevérification d’une théorie sachant que cette dernière est une condition optimale déterminée donc peut-être inatteignable par l’expérience. Voilà pourquoi les points de vue du rapport entre l’expérience et la connaissance varient d’un philosophe à un autre. Ainsi, nous essayerons de lever l’indétermination sur le rapport de la connaissance à l’expérience. Pour tenter de répondre, nous examinerons d’abord quela connaissance se limite entièrement à l’expérience selon les empiristes. Puis, nous montrerons que d’autres facteurs influents sur la connaissance. Enfin, nous essayerons de prouver que l’expérience seule ne peut expliquer la connaissance.

Tout d’abord, nous avons vu que la connaissance se limitait à l’expérience, c’est-à-dire que la seule observation d’un fait nous apportait des connaissancessur celui-ci. John Locke dans l’Essai sur l’entendement humain montre que l’expérience apparaît comme le juge de toute théorie. Son idée rentre dans la catégorie des empiristes qui supposent la suprématie de l’expérience comme source de connaissance. Par conséquent, en approfondissant l’idée de Locke, on peut dire que l’expérience est le fondement des connaissances de l’être humain étant donnéque l’expérience relève de l’observation et constitue donc un diagnostic de qualité pour une théorie. Ainsi l’empirisme tend à réduire les théories à n’être que des synthèses de faits observables. Comme le disait Platon, la théorie est une vue de l’esprit qui manque de réalité tant qu’elle n’est pas confrontée à l’expérience. Autrement dit, les empiristes veulent combler le manque de réalité de lathéorie avec l’apport de l’expérience. Ceci a été facilité par l’apparition des sciences expérimentales modernes qui sont favorables à l’empirisme comme le dit Gaston Bachelard dans Le nouvel esprit scientifique : « l’observation scientifique est toujours une observation polémique, elle confirme ou infirme une thèse antérieure ». L’observation a donc pour but de vérifier qu’une théorie est vraie,qu’elle est vérifiable. L’empirisme apporte donc une vision purement scientifique de la connaissance avec l’unique prise en compte des faits expérimental.

Par conséquent, une fois une théorie établit, il s’agit de vérifier si elle est juste ou non : si c’est le cas, la théorie est vraie et la connaissance qui en découle est validée. Au contraire, si l’expérience rend la théorie fausse, on peutsupposer que la connaissance contraire à l’hypothèse de départ est vraie. Dans les deux cas, l’expérience a permis de trancher. Elle s’avère donc être le moyen de vérification de la théorie. De plus, lorsque nous procédons à une expérimentation, nous avons toujours une idée préconçue du résultat comme le suppose Claude Bernard : « il faut nécessairement expérimenter avec une idée préconçue » etc’est justement l’expérience qui va nous permettre de mettre un terme ou non à l’idée préconçue. Dans ce cas, on pourrait parler de triomphe de l’empirisme avec l’expérience étant la seule chose concrète sur laquelle la connaissance peut se rattacher. Ce triomphe peut être rattaché au philosophe Francis Bacon qui dans son ouvrage Novum Organum nous montre qu’il faut s’appuyer sur l’expérience...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'experience et la connaissance
  • L'expérience et la connaissance
  • Les limites de l'expérience
  • L'experience est elle la seule source de nos connaissances ?
  • Rapport entre la connaissance et l'experience
  • L'expérience est-elle source de connaissances?
  • L'expérience est-elle source de nos connaissances ?
  • L'expérience est elle le fondement de nos connaissance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !