La conscience est-elle le privilège de l'homme?

Pages: 6 (1342 mots) Publié le: 13 mars 2010
La conscience est-elle le privilège de l’homme ?

INTRO
Le mot « Conscience » vient du latin « cum scientia » qui signifie « avoir le savoir ».En effet, la conscience désigne la connaissance plus ou moins claire que nous avons de nos sentiments ou de nos actes, mais également de la connaissance de leur valeur morale : il convient de distinguer l’aspect strictement psychologique de l’aspectmoral de la conscience. La conscience psychologique est la faculté de se représenter sa propre existence, sa personnalité. Elle nous donne le statut de sujets par rapport à nos actes. La conscience morale est la faculté de juger ou de se représenter la valeur morale de nos actes. La conscience suppose l’usage du « je » par lequel l’homme se découvre lui-même et agit volontairement sur le monde.L’homme pense et sait qu’il pense. Le « cogito ergo sum » (« je pense donc je suis ») de Descartes est une certitude indubitable. La conscience surgit lorsque l’enfant dit et pense « je » pour la première fois, c’est un changement radical. Ce surgissement le sépare à jamais du monde mais cette rupture va permettre l’émergence de la réflexion. L’enfant prend conscience de son identité et de sadifférence avec ceux (les personnes ) et ce (le monde). Le mot « privilège » signifie l’avantage exclusif. La conscience est sans doute réservée à l’homme, mais se rendre compte de nos propres défauts confère-t-il l’homme de la grandeur ou nuit-il au contraire à son bonheur et à sa la liberté ? Nous verrons dans un premier temps que la conscience est la marque de la grandeur humaine, ensuite, nousexpliquerons les ambiguïtés de la conscience et enfin, que la prise de conscience peut être parfois libératrice.
La conscience est la marque de la grandeur humaine. Tout d’abord, la disposition de la conscience nous donne le statut de sujet, lucide et responsable de nos actes. Je vis, et cette conscience d’être vivant est le premier savoir irréfutable qui caractérise mon humanité et me rendprésent à moi-même et au monde. En tant qu'il est sujet à la fois logique et moral, l'homme occupe dans l'univers le premier rang. La conscience de soi est donc ce qui élève l'homme au-dessus des lois de la nature, l'en émancipe. Cette émancipation est donc ce qui fait la dignité de la personne.
La conscience est le privilège DES hommes, entre eux, pour communiquer. La conscience est la voix dugroupe, du troupeaux et non de l’individu. Elle ne sert pas à se connaitre soi même mais à échanger avec autrui pour vivre en collectivité. C’est un instrument de socialisation et de normalisation, à savoir a la négation de l’individu mis au service de l’espèce. Une pensée individuelle, singulière et non grégaire est forcément inconsciente , selon Nietzsche.
La conscience morale, c’est larencontre avec « l’autre » ,la prise de conscience que je fais partie de l’humanité, que je la porte en moi, comme « l’autre », mon alter ego. Le visage de l’autre est une relation éthique immédiate. Cette peur de l’autre, venue de la nuit des temps où l’homme ne survivait que s’il était le plus rusé, le plus fort, est la peur de l’inconnu. Cette peur à créée le racisme, la xénophobie. En effet, leraciste refuse l’autre pour s’affirmer soi-même. Mais il ne fait que se refuser lui-même puisque l’autre est un Alter ego, un autre moi. La conscience ne sert pas l’individu mais l’espèce. Les êtres vivants veulent augmenter leur puissance or, la vie en collectivité a des chances de l’augmenter. La conscience est le résultat de la coalition. Mais La conscience ne permet pas à l’individu de s’exprimer :elle le muselle en retenant de lui que ses pensées les plus communes, grégaires, superficielles. Mais faut-il écouter sa conscience ? Kant a fait de la conscience un juge intérieur, un tribunal moral comparable à Dieu. C’est parce que la conscience est la relation à autrui que se pose la question morale et qu’elle est essentiellement d’ordre moral : elle pense le monde tel qu’il devrait...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La conscience est-elle le privilège de l'homme?
  • Dissertation conscience-privilège
  • La conscience est la marque meme de l'homme
  • La conscience peut-elle definir l'homme?
  • Peut-on definir l'homme par la conscience
  • Peut on definir l'homme par la conscience
  • La conscience fait-elle le bonheur de l'homme ?
  • La conscience rend-t-elle l'homme libre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !