La conscience : le mythe d'une vie intérieure propre à chacun

6775 mots 28 pages
La conscience : le mythe d'une vie intérieure propre à chacun

INTRODUCTION. La notion de conscience a toujours interessé la philosophie, car elle est plus ou moins présente dans sa définition même : ainsi, pour Socrate, la philosophie est une entreprise qui nous enjoint à prendre conscience de nos préjugés, et par là, à pouvoir mieux nous connaître, nous et le monde qui nous entoure. Philosopher, c’ prendre conscience de .. est afin de se rendre maître de soi. Nous allons voir que la philosophie attache un sens spécifique à la notion de conscience, qui va bien au-delà de la conscience "critique" découverte par Socrate, et cela, à partir de Descartes. Mais avant d’ venir, abordons quelques exemples. y

1. 2. 3. 4. 5.

"j’ pris conscience de cela en vieillissant" ai "la conscience est ce qui doit diriger nos actions" "sa conscience lui interdit d’ agir de cette façon" "il est totalement inconscient du danger" "l’ inconscient est ce qui détermine nos actions"

I- Les propositions (1) et (4) emploient le mot "conscience" au sens d’ "avoir conscience de", ou de "prendre conscience". Avoir conscience, c’ le plus souvent être capable de est déterminer les conséquences de certains actes ou comportements. Ce qui importe, c’ est la notion de capacité à faire quelque chose. Précisions : Cf. étymologie = "cum-scientia", "accompagné de savoir" : être conscient, c’ agir, sentir, ou penser, et savoir qu’ agit, sent, ou pense. est on En fait il y a plusieurs niveaux de conscience : il y a la conscience immédiate, la conscience réfléchie, et la conscience morale, qu’ peut ranger dans la conscience on réfléchie (en tant qu’ elle semble présupposer nécessairement son émergence). 1) La conscience immédiate : ce qui accompagne tous nos actes, nos perceptions, etc (sorte de présence du monde, à laquelle nous faisons attention : nous ne sommes alors pas "immergés" dans le monde, confondus avec) Ici l’ exemple serait : percevoir un objet; se rendre compte qu’ objet est devant

en relation

  • Faut-il reconnaître quelqu'un comme son maître
    4533 mots | 19 pages
  • Sqkjg
    8136 mots | 33 pages
  • Société et sport
    2028 mots | 9 pages
  • L'obscur objet du desir
    8011 mots | 33 pages
  • disserte de philo
    7415 mots | 30 pages
  • Guy corneau - victimes des autres bourreau de soi-même
    8017 mots | 33 pages
  • PHILO DESIR
    4583 mots | 19 pages
  • Faut-il reconnaitre quelqu'un comme son maître
    2301 mots | 10 pages
  • Definition de philosophie avec relation cours
    2629 mots | 11 pages
  • Vitriol
    2197 mots | 9 pages