la conscience

Pages: 19 (4714 mots) Publié le: 17 décembre 2013
Introduction

Etymologie : conscience vient du latin cum scientia qui signifie « avec science », « qui est accompagné de connaissance ».
Rappel : l’opposition entre le désir et la conscience :
désir conscience
passions raison
affects idées
force pensée
volonté représentation
énergie structure
matière forme

Il y a deux genres d’êtres : les choses, qui existent en soi ; les êtresconscients, qui existent non seulement en soi, comme choses, mais qui ont en plus conscience de soi et existent donc aussi pour soi. Les choses ont une existence simple, les êtres conscients ont une existence double : à leur être matériel s’ajoute la représentation qu’ils ont d’eux-mêmes. (Hegel)
On peut aborder la conscience de plusieurs points de vue : du point de vue de son rôle dans laconnaissance (approche épistémologique ou gnoséologique), du point de vue plus concret de la vie telle qu’elle est vécue (approche existentialiste), et du point de vue moral.

I. Approches épistémologiques

A. Le cogito (Descartes)

1. La révolution cartésienne
René Descartes (1596-1650) introduit une révolution considérable en philosophie. Il faut dire qu’il est né à une époque propice. Le Moyen Âgeavait été une période de ralentissement en termes économiques, artistiques et intellectuels. Les prémices de la Renaissance apparaissent progressivement, avec la redécouverte des œuvres antiques (grecques et romaines, artistiques et intellectuelles), transmises à nous par les Arabes. Vers 1440, Gutenberg invente l’imprimerie. En 1492, Christophe Colomb découvre l’Amérique, et des navireseuropéens partent à la découverte du monde. La Renaissance italienne culmine au XVIe siècle. Les artistes sont de véritables intellectuels, parfois même des génies universels comme Léonard de Vinci (1452-1519). Copernic révolutionne l’astronomie par son traité de 1543 qui montre que la Terre n’est pas au centre du monde : c’est autour du Soleil que tournent les planètes (héliocentrisme). Galilée(1564-1642), en découvrant la loi de la chute des corps, parvient à appliquer les mathématiques à la description physique du monde. « La nature est un livre écrit en langage mathématique », écrit-il. C’est une révolution considérable, qui met fin à près de vingt siècles de physique aristotélicienne !
Mais la philosophie, au XVIe siècle, restait sceptique (comme chez Montaigne). Descartes est le philosophequi va introduire la modernité en philosophie, et qui restera le symbole le plus marquant – en tout cas en France – du début de la modernité.
La grande révolution accomplie par Descartes consiste à rejeter toute la scolastique, tous les arguments d’autorité, à révoquer en doute l’ensemble du savoir et à exiger une certitude absolue dans toutes les sciences, y compris en philosophie. Toutes lessciences doivent se calquer sur le modèle des mathématiques, où la certitude des démonstrations est irréfutable. Les mathématiques sont véritablement le paradigme théorique absolu de la pensée du XVIIe siècle. On parle de mathématisme.
Descartes veut fonder un savoir rigoureux, purgé de toute obscurité, parfaitement rationnel : la révolution cartésienne est une révolution rationaliste, semblableen ce sens à celle accomplie par Socrate vingt-deux siècles plus tôt. Descartes veut fonder le savoir, c’est-à-dire rejeter tout ce qui est incertain pour ne conserver que ce qui est parfaitement certain, « clair et distinct », parfaitement démontrable.
Mais la plupart des choses, même celles qui semblent les plus certaines, sont douteuses et incertaines. L’expérience du rêve nous suggère quel’ensemble de notre vie n’est peut-être qu’un rêve. Est-ce Tchouang-tseu qui rêve qu’il est un papillon, ou un papillon qui rêve qu’il est Tchouang-tseu ? Si notre vie n’est qu’un rêve, ou si, pour donner une illustration moderne de cette hypothèse, nous ne sommes qu’un cerveau dans une cuve, relié à cet ordinateur géant qu’est la matrice , alors l’ensemble du monde réel est une illusion. Même mes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la conscience
  • La conscience
  • La conscience
  • La conscience de soi
  • La conscience
  • La conscience de soi
  • La conscience
  • La conscience

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !