La conscience

2046 mots 9 pages
I. Introduction

« Le pire état de l’H, c’est lorsqu’il perd la connaissance et le gouvernement de soi » Montaigne, les Essais.
Jusqu’à quel point un individu est-il à l’origine de ses pensées et de ses actes malgré la diversité des déterminismes (bio, sociaux, psycho…)? Qd est-ce que l’individu pense-t-il réellement de lui-même ?
« L’H n’est pas un empire dans un empire » Spinoza > l’H n’est pas souverain, n’est pas le centre du monde.
« Qu’est-ce que le moi ? » Pascal
Jusqu’à quel point possédons-ns notre csce ?
« Conscient » : du latin, « cum scientia », accompagné de savoir
Csce naïve, spontanée : qui enregistre passivement ce qu’elle vit, elle n’interroge pas ce qu’elle reçoit, le vit juste. C’est le premier degré de csce.
Csce réflexive : on s’interroge sur ses actions, pensées, sur ce que l’on reçoit. C’est cette csce qui nous différencie des animaux, cette capacité à revenir sur soi.

II. Conscience = pensée, l’itinéraire de Descartes

A. Vie de Descartes
Descartes : fondateur en philo, de la subjectivité, le premier à avoir réfléchit sur le moi comme csce, le moi souverain.
Discours de la méthode, 1637
Méditations métaphysique, 1641
Jusqu’à Descartes, on enseignait Aristote aux élèves, not chez les jésuites, qui est le père fondateur de la logique, la bio…il écrit sur tt ce qui concerne l’H et le monde. Pour lui il n’y a pas de vérité ds la nature mais du chgmt, une contingence, pas de nécessaire.
Nécessaire : est nécessaire ce qui ne peut pas ne pas être et qui ne peut pas être autrement qu’il n’est.
Contingent : est contingent ce qui peut ne pas être et qui peut être différent que ce qu’il est.
Pour D, cet enseignement est une déception car ils procèdent à des argumentations trop subtiles (= casuistique). Cette philo se résume alors, du pt de vue de D, à des opinions et non pas à la vérité.

B. Métaphore de l’Arbre
« Tte la philo est comme un arbre dt les racines sont la métaphysique, le tronc la physique, et

en relation

  • La conscience
    5115 mots | 21 pages
  • Conscience
    4514 mots | 19 pages
  • Conscience
    1304 mots | 6 pages
  • Conscience
    2463 mots | 10 pages
  • Conscience de soi
    1982 mots | 8 pages
  • Conscience
    1730 mots | 7 pages
  • La conscience
    5136 mots | 21 pages
  • La conscience
    651 mots | 3 pages
  • Conscience
    1399 mots | 6 pages
  • Conscience
    1236 mots | 5 pages