La culture maghrébine

Pages: 5 (1067 mots) Publié le: 22 mars 2013
Sam Callahan
FR 428
Marianne Golding
Dissertation #1
12, February 2013

Une honte cachée

La honte est quelque chose qui provoque l’indignation ; c’est un scrupule de conscience, modestie exagérée, crainte du ridicule, sensation de contrainte, de malaise (1). La honte est quelque chose qui nous inflige, nous tous, comme humains. C’est un fardeau dont nous sommes tous chargé.
Dans leroman Le Gone du Chaâba, écrit par Azouz Begag, l’histoire racontée suit la vie d’un petit garçon français, Azouz, d’origine maghrébin, qui essaie, à la fois, de s’assimiler à la culture française et la culture maghrébine. Coincé entre ces deux mondes, la honte surgit d’un endroit plongé profondément dans son esprit, d’où proviennent ses passions à réussir à l’école et ses désirs de s’intégrer auxfrançais.
Les gens ont une propension à classer les immigrés – ils ont tendance à les séparer des non-immigrés. Ce sont des effets traduits par « l’exclusion des immigrés sous prétexte d’un discours d’inclusion et de valorisation anthropologique démagogique » décrit Smaïn Laacher dans un entretien avec Marianne Golding (Golding 3). Ceci est précisément le problème dont Azouz batte jour parjour : de ne pas être classé, ou séparé, par les stéréotypes. Etant arabe, il reconnaît les différences entre les cultures, les stéréotypes dont il essaie de ne pas réaliser. « A partir d’aujourd’hui, terminé l’arabe de la classe. Il faut que je traite d’égal à égal avec les Français » (Begag 59).
Les jeunes gones du Chaâba ont l’habitude de terminer derniers à l’école, mais Azouz tente de monterau premier classement. Dans l’article, « De Begag à Mahany : l’éducation dans l’écriture et le cinéma beurs, » écrit par Marianne Golding, elle souligne l’idée essentiel que « l’école continue d’être la bouée de sauvetage de l’enfance issue de l’immigration » (Golding 4). Elle continue : « la scolarité continue d0’etre au centre de la littérature et du cinéma autobiographique beurs » (Golding 4).Mais, ce chemin est bien cahoteux pour Azouz, jonché de moments honteux et embarrassants.
Il décrit un jour à l’école, en disant que ces collègues utilisent les mots qu’il ne connaît pas du tout, et il exprime : « j’ai honte de mon ignorance. Depuis quelque mois, j’ai décidé de changer de peau. Je n’aime pas être avec les pauvres, les faibles de la classe. Je veux être dans les premières placesdu classement, comme les Français » (Begag 58).
L’école n’est pas le seul endroit où Azouz sentit la honte. Le village maghrébin dans lequel Azouz habite en France est appelé un « bidonville, » a nom qui détient la honte tout seul. Le père d’Azouz, après avoir lu un article dans le journal sur son village, lui demande,
* L’bidoufile ?...Qu’est-ce que c’est que ça, le bidoufile ?
*C’est là, c’est le Chaâba, Abboué !
* Pourquoi ils nous appellent l’bidoufile ?
* Je ne sais pas, moi … (Begag 129).
Azouz comprend ce que c’est qu’un bidon, mais il choisit de ne pas répondre à cause de la honte. Il reconnaît que son père est fier de son village, étant propriétaire, et il ne veut surtout pas le blesser en lui disant que le nom « bidonville » est particulièrement injurieux.Il faut reconnaître que la brèche entre la culture maghrébine et la culture française dépasse les situations délicates de l’usage des mots, et de l’école. Cette brèche s’infiltre dans la vie quotidienne des enfants d’immigrés. La culture maghrébine priorise l’honneur d’être un bon travailleur avant la dédicace d’étudier bien.
Ceci remet en question l’importance de balancer les traditionsde la culture d’origine et la poursuit de l’adaptation à la culture du pays. En tant que l’éducation, Golding explique que « le degré d’attachement des parents à leur culture d’origine » se corrèle positivement « [la susceptibilité de leurs enfants] d’échouer à l’école» et « l’adhésion aux règles strictes de la religion et des coutume arabes […] a souvent des conséquences négative sur les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la littératture maghrébine
  • La littérature maghrébine
  • Littérature maghrébine
  • litterature maghrebine
  • Litterature maghrebine
  • La littérature maghrébine
  • littérature maghrébine
  • Littérature maghrébine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !