La déchéance de gervaise

Pages: 8 (1846 mots) Publié le: 6 avril 2011
Introduction
Comédie en un acte et en prose, Les Acteurs de bonne foi, publiée en 1757, est, exceptée La Provinciale publiée en 1761, la dernière pièce de Marivaux. Le vieux maître y révèle encore un doigté éblouissant, notamment dans la comédie des valets. C’est le passage qui nous préoccupe ici. Le passage à étudier est situé à la deuxième scène de la pièce. Eraste, grâce à la générosité de satante Mme Amelin et de son valet Merlin, va pouvoir épouser Angélique, fille de Mme Argante. La comédie commandée par Mme Amelin pour « surprendre » Mme Argante est en train de se préparer ; Merlin doit faire répéter ses futurs acteurs.
Il s’agira donc dans cette scène de voir en quoi dans cette scène se joue le théâtre, ou qu’est-ce que nous dit cette répétition intrascénique de la pièce deMarivaux.
Nous verrons tout d’abord la structure de la scène et les préparatifs de la pièce, puis dans un second temps le badinage galant et le marivaudage, et enfin dans un troisième temps le phénomène de théâtre dans le théâtre.
Introduction
I Les préparatifs de la pièce
A/ Structure du passage
B/ Les personnages
II Le marivaudage ou une certaine esthétique de la parole
A/ La condescendancede Merlin
B Le badinage de Lisette
C/ Le couple Blaise / Colette
III La pièce au carré
A/ Des rôles sur mesure
B/ Merlin comme relais de Marivaux
Conclusion
Les Acteurs de bonne foi est une comédie en un acte et en prose de Marivaux, jouée pour la première fois chez Quinault cadette le 30 octobre 1748.
Marivaux fit jouer les Acteurs de bonne foi au Théâtre-Français en 1755, mais la piècene réussit pas. Elle fut publiée pour la première fois dans le Conservateur de novembre 1757. L’intérêt de la pièce repose principalement sur un jeu qu’entretient Marivaux avec son lecteur grâce à la mise en abyme. En effet, le texte mêle au sein d’une même page entretien des acteurs sur leurs vies respectives, dialogues sur les possibilités de jeu et de mise en scène ainsi que répliques d’un textequi est alors joué. Difficile de ne pas accrocher, tant Marivaux manie ses personnages avec intelligence et efficacité ; jusqu’à la dernière réplique, le charme n’est pas rompu. Dans cette pièce, qui est la dernière que l’auteur ait fait jouer sur un grand théâtre, où la scène de comédie est rapidement détournée et donne lieu à une confusion entre la situation réelle et la scène jouée, la mise enabyme révèle l’importance de l’illusion théâtrale.

Personnages[modifier]

• Madame Argante, mère d’Angélique.
• Madame Amelin, tante d’Éraste.
• Araminte, amie commune.
• Éraste, neveu de Madame Amelin, amant d’Angélique.
• Angélique, fille de Madame Argante.
• Merlin, valet de chambre d’Éraste, amant de Lisette.
• Lisette, suivante d’Angélique.
•Blaise, fils du fermier de Madame Argante, amant de Colette.
• Colette, fille du jardinier.
• Un Notaire de village.

Personnages

• les zannis (valets du petit peuple) : Arlequin (personne joyeuse, bon vivant), Scaramouche (le versant méchant d’Arlequin), Mascarille (fripon, intrigant, maître en fourberies), Brighella (l’aubergiste), Pagliaccio (le souffre-douleur)…
• lesvieillards (citadins les plus extrêmes) : Pantalon (vieux barbon amoureux d’une jeune fille), Cassandre, le docteur…
• les soldats (fanfarons et parfois peureux) : le Capitan, Matamore, Coviello, Spavento…
• les amoureux (ingénus mais aussi ingénieux à tromper les vieillards) : Isabella, Lélio, Colombine (qui fait parfois partie des zannis)…
Certains personnages de la commedia dell’arte sontrestés extrêmement célèbres et sont passés dans d’autres cultures théâtrales. Polichinelle est à l’origine du Punch anglais, le Capitan se retrouve dans le Tengu japonais, Pedrolino est le frère jumeau du Pierrot français, on trouve également Arlequin dans l'Île des esclaves de Marivaux…
|[pic] |[pic] |[pic] |[pic] |
|Arlequin, 1671...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La déchéance de gervaise
  • L'assommoir, la déchéance de gervaise
  • Déchéance de gervaise
  • Gervaise
  • Gervaise
  • Gervaise
  • gervaise
  • gervaise

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !