la démocratie

Pages: 7 (1567 mots) Publié le: 19 novembre 2013
La démocratie

Abraham Lincoln disait « La démocratie, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ». Cette notion forte, par sa dimension transculturelle touche au fondement même de la vie des êtres humains en société. La démocratie se présente comme le standard majeur de la civilisation occidentale, à l’image des critères d’adhésion à l’Union Européenne. Devenue un faitévident, elle se présente comme un modèle attractif. Que ce soit le modèle de la démocratie représentative, parlementaire ou libérale, la démocratie était une utopie au 18e, devenue une réalité au 19e pour devenir, peut-être, un cauchemar au 20e et 21e siècle. En quoi la démocratie est difficile à définir et quels sont les différentes modèles à travers lesquels elle se manifeste ? Nous verrons dansun premier temps, les modèles de la démocratie de Rousseau et Montesquieu, qui sont à l’origine de la démocratie, puis ses représentations dans les politiques actuelles et dans le cadre Européen.

I. A l’origine de la démocratie : la démocratie de Rousseau joue et perd contre celle de Montesquieu
A. Démocratie pure et idéale : Le Contrat Social de JJ Rousseau

Lorsque tous les membres de lacollectivité prennent directement les décisions qui engagent l’avenir du groupe, le peuple se gouverne librement. « Les gouvernés sont aussi les gouvernants », ils adoptent les lois, prennent des décisions gouvernementales, rendent la justice. Le « peuple » exerce lui-même, directement son pouvoir souverain, sans passer par des intermédiaires ou des délégués (exemple d’Athènes à l’origine de cegouvernement Vème siècle av J-C). Cette formule de la Démocratie Directe recommandée par Jean-Jacques Rousseau est cependant d’application difficile à cause de l’impossibilité de mobiliser le peuple en permanence et de le réunir tout entier en un seul lieu. Le Contrat Social (1762) est une thèse selon laquelle pour être juste, la société doit être gouvernée par tous : chacun doit participer aupouvoir. Rousseau conceptualise la notion de souveraineté du peuple et en fait le fondement de l’organisation et le rôle des institutions politiques dans le maintien de la liberté. Une démocratie directe au caractère donc utopique, reposant sur la souveraineté populaire mais apparaissant comme difficilement applicable à l’échelle d’un pays.

B. La mise en place du système Représentatif : une réponseà l’incapacité du peuple à gouverner ?

Nécessité que la souveraineté populaire soit représentée. Le système de la souveraineté populaire représentée qui l’emporte donc sur celui de la souveraineté populaire exercée. Le peuple fait connaitre sa volonté par l’intermédiaire de ses représentants élus. « Le grand avantage des représentants, c’est qu’ils sont capables de discuter des affaires ; lepeuple n’y est point du tout propre. Il ne doit entrer au gouvernement que pour choisir ses représentants » Montesquieu dans Esprit des Lois. Ce modèle s’appuie sur 3 principes fondamentaux : la souveraineté de la République, la confusion des représentants avec les gouvernants, l’aménagement d’un certain partage de pouvoir entre les gouvernants (exécutif, législatif, judiciaire). Cela signifiequ’un même homme ou un même collège ne doivent pas cumuler l’exercice de tous les pouvoirs. Mais, le lecteur ayant délégué par le suffrage sa volonté politique à celui qui le représente, le centre de gravité du pouvoir réside dans les représentants et les partis qui les regroupent et non plus dans le peuple. L’Etat de droit, qui repose sur un ensemble de procédure et de règles juridiques formelles, estindifférente aux fins spécifiques du politique. Les valeurs sont exclues de ses préoccupations, laissant ainsi le champ libre à l’affrontement des valeurs. Les lois y ont autorité du seul fait qu’elles sont légales, c’est-à-dire conformes à la Constitution et aux procédures prévues pour leur adoption. La Constitution (ensemble de textes juridiques qui définit les différentes institutions...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La démocratie
  • La démocratie
  • La démocratie
  • Démocratie
  • la democratie
  • La démocratie
  • La democratie
  • Démocratie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !