La dénonciation dans voltaire

3207 mots 13 pages
2) Dénonciation des préjugés : il ne faut pas se laisser guider par ceux-ci

Ici : démarche scientifique, vérification des faits.
Esprit critique de l'Ingénu, il refuse les explications non rationnelles (exemple de la barbe)
L'argumentation est logique ''car'', répétition de ''je vois'' : appui sur expérience personnelle.

3) Dénonciation des fables miraculeuses : les origines des nations

a) Exemples : il valorise l'exemple de l'histoire de la Chine ''vraisemblable et naturel''. Les autres sont des contre-exemples ''origines fabuleuses'', les préjugés sont à l'origine de ces invraisemblables histoires. Incohérence dans leurs arguments : "quoiqu’il n’y eût pas dans leur langue un seul mot qui eût le moindre rapport à la langue de Phrygie " -> dénonciation de la confusion entre mythe et réalité

b) Accumulation de phénomènes merveilleux qui ridiculisent les historiens.
Chiasme ("ici des bêtes qui parlent, là des bêtes qu’on adore"), confusion, gradation : les bêtes parlent, deviennent des dieux... etc. -> invraisemblance des préjugés
Exaspération puis concession ("Ah ! s’il nous faut des fables"). Eloge de l'esprit critique ("J’aime les fables des philosophes"). Les fables doivent être sous la forme d'un apologue avec une morale.

c) Les pensées de l'Ingénu
Rythme ternaire rhétorique ("J’aime les fables des philosophes, je ris de celles des enfants, et je hais celles des imposteurs.") -> hausse de son esprit -> éloge de la réflexion.
Capacité de discernement, ''haïr'' : très fort (renvoi au début du conte ?). Les ''imposteurs'' = religieux -> critique de la religion qui trompe et manipule les hommes. I L'aspect satirique du texte

remarque : le titre du chapitre suggère sa portée critique par l'antithèse entre l'Ingénu (= le primitif, le sauvage) et "Versailles" (le comble du rafinement).

- la lenteur administrative : voir début du chapitre l'adverbe "enfin" indique la longueur de l'attente. De plus l'Ingénu ne peut voir qu'un

en relation

  • Extrait du chapitre 3 de candide: comment voltaire utilise l'ironie comme arme de dénonciation?
    527 mots | 3 pages
  • Extrait du chapitre 3 de candide: comment voltaire utilise l'ironie comme arme de dénonciation?
    2222 mots | 9 pages
  • Axes commentaires composé candide
    991 mots | 4 pages
  • Question d'oral
    925 mots | 4 pages
  • commentaire chapitre 19 Candide
    1053 mots | 5 pages
  • commentaire candide
    607 mots | 3 pages
  • candide voltaire
    1830 mots | 8 pages
  • V2CandideChapitreVI
    1613 mots | 7 pages
  • Candide
    1292 mots | 6 pages
  • Voltaire - dictionnaire philosophique, article torture
    715 mots | 3 pages