La detente

3609 mots 15 pages
La détente

Retour index ou Retour frise
Résumé
La coexistence pacifique est une doctrine venue du monde communiste, alors que la doctrine de la détente vient de l’Occident. Le principe de la détente consiste à renoncer à toute croisade et à laisser le camp adversaire imposer son hégémonie dans sa zone d’influence, à condition qu’il se garde d’intervenir dans l’autre camp. Le but est de préserver la paix mondiale. Ce principe satisfait aussi bien Brejnev car l’U.R.S.S. peut dominer une partie du monde et les apparatchiks peuvent consolider leur pouvoir. Ce principe convient aussi à Nixon (élu en 1968) et à son conseiller Henry Kissinger ne veulent plus que les États-Unis s’épuisent à jouer le rôle de gendarme du monde. La période de la détente peut être arrêter en 1973 avec la guerre du Kippour ou en 1975 avec les accords d’Helsinki.
Développement
- I - La dissuasion nucléaire
Depuis la crise de Cuba, les deux grands ont conscience de leur puissance et du danger de la prolifération de l’arme nucléaire. En cas de crises graves, un " téléphone rouge " est installé entre Washington et Moscou en 1963. Il met en contact les deux dirigeants les plus puissants de la planète.
Alors que l’U.R.S.S. accélère ses efforts d’armement pour atteindre la parité avec les États-Unis (chose faite en 1968), le " club nucléaire " s’inquiète de la prolifération des programmes nucléaires dans le monde. Des négociations s’ouvrent qui illustrent la volonté de part et d’autres de s’entendre:
En 1963, le traité de Moscou interdit les essais nucléaires dans l’atmosphère: ce traité n’est signé ni par la Chine ni par la France.
En juillet 1968 est signé un accord de non prolifération des armes nucléaires. Les États signataires qui possèdent la bombe s’engagent à ne pas aider les autres États à la fabriquer et les autres États promettent de ne pas la fabriquer. La France et la Chine refuse de signer ce traité.
Pour éviter une coûteuse course aux armements, Washington et Moscou

en relation

  • La detente
    305 mots | 2 pages
  • La détente
    1063 mots | 5 pages
  • la detente
    1371 mots | 6 pages
  • la detente
    1180 mots | 5 pages
  • La détente
    3480 mots | 14 pages
  • La detente
    638 mots | 3 pages
  • la detente
    337 mots | 2 pages
  • La détente
    10174 mots | 41 pages
  • La detente
    945 mots | 4 pages
  • La détente et la guerre
    1246 mots | 5 pages