La dureté de la société

Pages: 9 (2034 mots) Publié le: 8 août 2011
Dissertation : la dureté dans la société.

Une rose se fane dans un jardin immense, riche en plantes et fleurs sauvages, orchidées et autres orties ou mauvaises herbes. Cette rose, c’est notre société, ou l’Homme qui la compose. Quel romantisme ! Bien sûr, annoncer que notre société va mal, pourrit jusqu’à la racine, ne peut résister à l’attaque de bestioles et à la tempête qui guète chaquejour dans le ciel sous la forme de la violence, ce n’est rien d’autre, certainement, qu’un stéréotype. Car une société n’est ni parfaite, ni fondamentalement mauvaise ou violente comme tentent de nous le démontrer les journaux au quotidien, l’on ne peut pas la définir simplement, en quelques termes nets et bien placés, comme l’on définit une rose dans un jardin. Mais alors, comment diable en définirla violence qui s’y propage, la cause et la nature de celle-ci, et, le plus important, comment y remédier ? Pour la rose, une bonne dose d’insecticide fera l’affaire ; un petit enclos la protégera bien de toute éventuelle tempête. Pour la société, hélas (ou plutôt, heureusement !) ce n’est pas le cas, le raisonnement à entreprendre va bien au-delà : les bonnes solutions passent avant tout par unquestionnement approprié.

La violence, en fin de compte, d’où ça vient ? Quelle en est la cause ? En mon for intérieur, je ne peux me résoudre à accepter l’idée d’une violence naturelle, encrée dans le cœur de l’Homme comme une déficience cardiaque. La rose serait alors condamnée avant même le rosier planté... Bon Dieu, ayons la foi ! J’ai la foi ! Et, malgré la compréhension des argumentsadverses, j’affirme : « l’Homme n’est pas mauvais, l’Homme a croqué la pomme dans ce même jardin, l’Homme connaît la signification du bien et du mal. Alléluia ! »
Après cette brève incursion de la Genèse, reprenons. D’où vient la violence ? Peut-être, justement, d’une mauvaise compréhension de notre faculté de dissocier le bien du mal. Si la compréhension est primordiale dans un couple- tout le mondeest d’accord là-dessus- l’on peut sans se tromper déclarer qu’elle l’est d’autant plus au sein de la société. Prenons une situation concrète : le problème français. Un problème politique, mais avant tout social. Les politiciens seraient-ils finalement tous corrompus ? Pauvre Sarkozy, et que dire de Mme Ségolène et ses belles paroles ? Ou encore, le citoyen moyen français ne serait-il qu’undélinquant pyromane, tellement inculte qu’il ne saurait même pas distinguer la gauche de sa droite ? Allons donc ! Non, bien sûr. Le problème, c’est l’incompréhension. La différence sociale entre les partis du gouvernement et le peuple français est telle que l’information ne passe plus correctement, que les promesses des uns ne répondent plus aux attentes des autres. Et quand certains médias « people »s’en mêlent et rajoutent une couche, c’est tout le discours qui en devient déformé ; des arguments potables se transforment alors en de véritables sources de conflit ! D’où la revendication du droit d’expression par la violence comme solution ultime ! Compréhensible, certes, mais tellement inapte et ridicule !
Cette violence se développe à partir d’une mauvaise compréhension. C’est la violence ducouple, la violence d’une masse, celle qui inclut autrui, c’est la violence du social. Quelle rigolade, vraiment ! Quand on pense que chaque jour l’on nous démontre en tout sens par l’intermédiaire des journaux télévisés, de magazines divers que le monde est indéniablement mauvais ! Comment donc ne pas en devenir blasé ? Le choc ne vient plus de la violence elle-même, de tel ou tel massacre commecelui des millions de gens du tiers-monde victimes de la famine, mais plutôt de la manière dont elle se manifeste ! « Bof, la famine ? Ouais, c’est triste… », « Massacre à la chaîne dans un camp de concentration ? Pauv’ juifs ! » Mais, par contre, un tsunami géant qui dévaste tout sur son passage, le célèbre et puissant Empire américain touché dans sa fierté par une attaque de kamikazes : « Oh...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Pascal duret
  • Dureté metallurgie
  • Durete de matiere
  • Pascal duret
  • Tp3: dureté des eaux
  • dureté vickers des matériaux
  • Tpe dureté de l'eau
  • Exposé essai de dureté

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !