La fatalité avec Saint-Denys Garneau (Cage d’oiseau ) et Émile Nelligan (Les corbeaux)

Pages: 4 (829 mots) Publié le: 13 août 2014
A-t-on raison de penser que Saint-Denys Garneau et Émile Nelligan présentent,
dans Cage d’oiseau et Les Corbeaux, une même vision de la fatalité ?

Tout d’abord, les auteurs ont une même vision dela fatalité dans leurs poèmes. Dans le
poème Cage d’oiseau d’Hector de Saint-Denys Garneau, le thème principal illustré est la
mort. Des vers comme « C’est la mort qui fait son nid» et «La mortdans ma cage d’os»
(L.5 et 14) utilisent le mot mort explicitement à plusieurs reprises. Puis, dans le poème
d’Émile Nelligan, Les corbeaux, le champ lexical de la mort est omniprésent tout au long
dela lecture. Ainsi, il est écrit : « vols funèbres», « tombeaux» et «ténèbres», ce groupe
de mots vient créer l’ambiance de la fatalité. Également, les poèmes sont intimes et
personnels. Les deuxpoètes ont choisi de parler de la fatalité de la vie qui s’achemine
toujours vers la mort en utilisant les pronoms personnels «j’» et «mon». Nelligan confie :
« J’ai cru voir sur mon cœur un essaim decorbeaux»(L.1) et Saint-Denys Garneau utilise
la répétition de l’expression « ma cage d’os» dans son poème. Bref, les deux auteurs
symbolistes présentent des œuvres littéraires possédant le thème dela mort et utilisent la
première personne pour parler de la même fatalité.

En opposition, la fatalité dont il est question dans les poèmes est traitée de manière
différente. Effectivement, dansle poème Les Corbeaux, la fatalité provient d’une entité
extérieure au sujet. Lorsque Nelligan utilise la métaphore «De grands corbeaux venus de
montagnes célèbres» (L.3) il fait référence à dessoucis, représentés par les oiseaux, qui
arrivent dans sa vie. C’est donc un malaise extérieur qui provoque la chute du poème.
Tandis que, dans le poème Cage d’oiseau, la source du mal vientdéfinitivement de
l’intérieur du sujet. L’auteur écrit : «C’est un oiseau tenu captif/La mort dans ma cage
d’os» (L.13-14). Il est évident que l’être se fait manger de l’intérieur par un oiseau
associé à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !