La femme combat pour son bonheur

964 mots 4 pages
La femme combat pour son bonheur
Les temps changent, la société évolue et les rôles se renversent. Un changement d’attitude apparait qui met la femme en haut du podium et la fait devenir essentielle. Une nouvelle vague de féminisation voit le jour. La femme veut aimer et bien sûr être aimer. Elle n’est plus l’objet de possession mais de convoitise, les hommes se retrouvent alors dans une situation où leur but est d’être le meilleur, de leur donner ce bonheur pour lequel elle combat. Ce retournement de situation provient de l’Amérique où les femmes exigent la perfection chez leur mari. La société change, les femmes s’enrichissent et les hommes s’appauvrissent. Les maris vivent moins longtemps et laissent des veuves riches, tandis que d’autres exigent le divorce accompagné de grosses pensions alimentaires. La culture de masse a fait le reste : elle a donné, via ces stars aux cheveux platinés et à l’allure aguicheuse, des leaders à ce mouvement. L’érotisme est partout, même dans la rue l’homme est confronté à de nombreuses images évocatrices. La femme se montre, provoque et fixe les règles du jeu. Comme premier argument, je justifierai son combat par un contexte historique et mon deuxième argument est l’utilisation du petit et du grand écran comme moyen de diffusion de son message.
Comme premier argument, reprenons la phrase du texte, « la femme combat pour son bonheur ». En effet, contrairement à l’homme, la femme historiquement parlant à toujours eu une position considérée comme « inférieure » dans la société et a dû donc se battre afin d’accéder au bonheur. Celle-ci était esclave, servante, devait répondre aux demandes de son mari, elle se trouvait dans un état de totale servitude et d’obéissance depuis la naissance. Elle devait accepter la supériorité de la gent masculine et qu’au-dessus d’elle se trouverait toujours un père, un frère ou plus tard, un mari pour la commander. À son opposé, se trouvait l’homme qui lui, n’a jamais dû combattre pour être heureux,

en relation

  • discours d adieu de Winnie Nelson
    751 mots | 4 pages
  • Mort de tarou/ la peste
    955 mots | 4 pages
  • Elegies, parny
    643 mots | 3 pages
  • Laclos les liaisons dangereuses lettre 125
    1203 mots | 5 pages
  • Reqe
    1135 mots | 5 pages
  • Barbara - jacques prévert - paroles
    918 mots | 4 pages
  • Dissertations 1ère
    3586 mots | 15 pages
  • Freud, le malaise dans la culture
    2646 mots | 11 pages
  • La poésie est-elle seulement l’expression de sentiment personnel ?
    1695 mots | 7 pages
  • Sujet d'invention sur la révolte et le discours
    1102 mots | 5 pages