la forêt sacrée d'Osun-Oshogbo

Pages: 5 (1214 mots) Publié le: 5 janvier 2015
OSUN-OSHOGBO
Oshogbo est la capitale de l'Etat d'Osun et a été fondé au début du XVIIIè s près de la rivière Osun. La majorité de sa population fait partie du groupe ethnique Yoruba. Superficie de 47km² et une population d'environ 156 694 habitants (d'après un recensement datant de 2006). Oshogbo se situe à côté de la ligne de chemin de fer reliant Lagos à Kano. Carrefour commercial pour larégion fermière : tabac, coton...
Le bosquet sacré Osun-Oshogbo est une forêt intacte près de la ville d'Oshogbo au sud-ouest du Nigeria. Dédié à Osun , déesse Yoruba de la fertilité, l'espace sacré a été créé il y a plus de quatre siècles et est le plus grand des bois sacrés qui ont survécu jusqu'à nos jours. La rivière Osun serpente à travers la zone protégée, et abrite nombre de sanctuairesérigés le long de son cours.
La forêt sacrée d’Osun, à la périphérie de la ville d’Oshogbo, est l’une des dernières zones de la forêt primaire qui subsiste au sud du Nigéria. Elle est considérée comme la demeure d’Osun, une des divinités du panthéon Yoruba. La forêt, abrite des sanctuaires, des sculptures et des œuvres d’art érigés en l’honneur d’Osun et d’autres divinités Yorubas. La forêt, désormaisconsidérée par tout le peuple yoruba comme un symbole identitaire, est probablement la dernière forêt sacrée de cette culture. L'organisation urbaine au Nigéria est composée par des agglomérations abritant plus de 80% de la population nigériane. Il est étonnant de voir la présence d'une surface sauvage et vierge de toute activité humaine à proximité d'une cité de taille moyenne.
Ce bois doitdonc revêtir une importance toute particulière aux yeux des habitants, pour qu'il soit toujours présent et échappe à la fulgurante croissance démographique ajoutée à un développement urbain souvent anarchique et excessif.

La déesse Yoruba Osun et la cité Yosuba Oshogbo vont de pair : les gens d'Oshogbo vénèrent leur divinité gardienne et célèbrent un festival annuel pour honorer et réactiverleur relation avec elle. La rivière est en fait la manifestation d'Osun, son corps liquide pour ainsi dire. La protection d'Osun eut d'importantes conséquences pour Oshogbo : d'une paisible colonie, Oshogbo devint un important centre économique ; en 1905, Oshogbo avait environ 60 000 habitants. L'extension du chemin de fer et des lignes télégraphiques du port de Lagos à Oshogbo ne renforça passeulement l'importance commerciale de la cité, cela mena également à une évolution importante de la population.

Au moins une personne a grandement contribué à l'épanouissement : Susanne Wenger. Le site d'Osoghbo fut classé en 2005 au Patrimoine mondial de l’Unesco grâce à l’incessante lutte menée par cette artiste autrichienne entretenant depuis 1957 la forêt sacrée, restaurant temples etsculptures. Elle a été accompagnée dans sa lutte par un groupe d’artistes et de prêtres de la région qui ont restauré et recréé avec elle les temples de la forêt. Le bosquet reste un lieu de culte, et il est maintenant le site d'un festival annuel, mais il est toutefois confronté à un certain nombre de défis modernes. La première tâche de Susanne Wenger fut la restauration des sanctuaires à l'aided'artisans et des prêtres Shangodare pour protéger le bois contre les spéculations des promoteurs immobiliers, elle luta contre le déboisement de cet espace. Pour cela, démarche de préservation et de conservation voire même de patrimonialisation auprès des élus locaux et nationaux.
Sa démarche fut salvatrice pour le bois qui était déjà exploité par des propriétaires fonciers avec l'accord du Ministèrede l'Agriculture et de l'Aménagement du Territoire.

La ville d'Oshogbo, est devenue au fil des années un des centres les plus importants pour le culte : il y a une délimitation physique qui sépare l'agglomération d'Oshogbo et l'espace boisé, une enceinte de ciment ponctuée de temps à autre de zones décorées ; celle-ci emmure donc les 75 hectares de forêt, divisée en 5 aires cultuelles....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Eloge de la foret et du sacré rencontre avec l'auteur
  • Le sacré
  • La fôret
  • Le sacré
  • Le sacre
  • Le sacre
  • Le sacre
  • Le sacré

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !