La grasse matinée

Pages: 6 (1426 mots) Publié le: 5 juin 2012
I. Un poème qui « capte l’attention »


A. Une structure dramatique (la dramatisation du poème)


a) drama = action => il s’agit d’un poème construit autour d’une action


b) Un récit construit selon différentes étapes : l’homme devant la vitrine, l’homme et le bistrot, le meurtre (ellipse), la révélation du fait divers


c) Un poème-récit fondé sur le suspense :
-« terrible » => annonce
- « il remue doucement la mâchoire/doucement/et il grince des dents/il compte/il titube => le calme avant la tempête
- on le voit devenir fou => jusqu’au crime (et, et,et… + antithèse : « ça ne peut plus durer/ça dure » => on s’attend au pire
- on note des accélérations avec une énumération de vers courts… brouillard de mots
- ellipse du meurtre


d) laquestion du point de vue
Ceux-ci sont variés et contribuent eux aussi à interpeller le lecteur :
- point de vue interne : « il est terrible »
Cf ce qu’il regarde, ce qu’il voit : il songe, il imagine : on a ses pensées toute tournées vers la faim
On sent la tension dans sa tête : lorsqu’il compte sur ses doigts et qu’il n’y tient plus (« ça ne peut plus durer »
On constate qu’ildevient fou avec le brouillard de mots, lorqu’il titube, hanté par la nourriture
=> conduit à la folie et au crime (voir exclamatives)
Cf ses visions hallucinées (tete de veau) => dessin animé ?
- point de vue externe => fait divers annoncé : « un homme estimé a été égorgé… l’assassin lui a volé… »
- point de vue omniscient : « elle est terrible la tête de l’homme qui a faim » => cfII


e) sensations sollicitées, en éveil
- visuelles : tete de l’homme, couleur de poussière, vitrines
- auditives : bruit de l’oeuf
- gustative : remue, machoire, grince des dents => abs, le vide
- olfactive : croissant chaud, café crème
- tactile : chaleur, bien être


f) effet cinéma :
cf couleurs noir/gris/blanc
voix off : fin voix du journaliste,vendeur de journaux
importance bruits/vision et jeux de regards
gros plans sur barricades, puis sur tables avec brouillard de mots comme un fondu au noir, ellipse du meurtre


B. Le traitement du langage, de la langue contribue à susciter l’attention du lecteur


a) le langage familier, les expressions familières propres aux tournures, formulations orales (style oral = > titre durecueil, Paroles) :
ex : « Il est terrible le petit bruit de l’œuf », « de n’importe quoi qui se mange », « il s’en fout de sa tête l’homme » (au lieu de l’homme s’en fout de sa tête »), etc.


b) Outre les tournures orales, on note l’emploi d’un niveau de langue familier (« s’en fout », « flics »…) => côté populaire, accessible de la poésie de Prévert : on se sent touché, concerné, prisen compte (instaure une complicité avec le lecteur)


c) la présence de jeux de mots, de jeux avec le langage, la polysémie : « tête de veau », « malheureuses sardines » (sens d’insignifiantes en quantité, grosseur, importance + sens de pauvres, tristes car sardines enfermées dans des boîtes…), « le monde se paye sa tête » (= se moque de l’homme, profite de lui (paye), et métaphoriquement, lecondamne (allusion à la guillotine, la peine de mort) => idée de responsabilité de la société qui néglige le pauvre et le « décapite » en se désintéressant de lui, le condamne à mourir), café crème café crime (paronymes)


C. Le choix de registres variés, entre légèreté et gravité, permet également de toucher le lecteur


a) le ton naif et enfantin côtoie le propos sérieux :
-voir l’énumération des barricades (… protégée par…/…. protégée par…./…. protégée par) => fait penser au « cordes de mots des chansons d’enfants (« trois petits chats/chapeaux de paille/paillasson/… »)
- Voir le décompte aussi : « ça fait trois jours… trois nuits… »


b) l’humour grinçant : avec les « malheureuses sardines » (personnification drôle)


c) le pathétique :
-...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La grasse matinée
  • La grasse matinée
  • La grasse matinée
  • La grasse matinée
  • La grasse matinée
  • La grasse matinee
  • La grasse matinée
  • Grasse matinée

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !