La jeune veuve

Pages: 7 (1527 mots) Publié le: 22 avril 2013
L’écrivain latin Pétrone avait, au Ier siècle, raconté l’histoire de “La matrone d’Éphèse”, une jeune veuve «inconsolable», bien prompte à se laisser reprendre aux charmes de l’amour. L’Inconstance féminine fut un thème comique traditionnel que reprit La Fontaine avec un charme non dénué d’ironie. Cependant, dans cette fable où il abordait un problème de la vie privée, il procéda d’une manièreinhabituelle en plaçant la moralité avant le récit, en insistant sur le rôle du temps, en donnant différentes valeurs au prénom «on».

Le rôle des quinze premiers vers : Ils se détachent visiblement du reste de la fable par la disposition typographique. Néanmoins, des points communs apparaissent avec la suite dans l'emploi de champs lexicaux semblables : celui du mariage, du veuvage, de latristesse, du temps.
Malgré cette identité de thème, les quinze premiers vers se distinguent de l'ensemble parce qu’ils ne comportent aucun élément de dialogue et parce qu'ils sont constitués d'énoncés généraux caractérisés par l'emploi de l'indéfini «on» et de l'article défini à valeur généralisante : «la» dans «la perte», «le» dans «Le Temps», «la» dans «la veuve». Surtout, par opposition au temps dupassé qui est employé dans les vers suivants, c'est le présent qui prédomine dans les quinze premiers vers : un présent de vérité générale.
Ces caractéristiques et ces oppositions permettent d'identifier le début de la fable comme la présentation générale du cas particulier qui va faire l'objet d'une narration dans les vers 16 à 48. Le vers 1 et le premier hémistiche du vers 2 annoncent le récitdu deuil et du chagrin de la jeune veuve. Le deuxième hémistiche du vers 2 et les vers 3 et 4 correspondent à la guérison et au retour des plaisirs (du vers 35 à la fin).
Les deux phases du récit sont annoncées très précisément par une série d'oppositions fortement soulignées : «On fait» / «et puis» (v. 2) ; «la veuve d'une année» / «la veuve d'unejournée» (v. 5, 6) ; «L'une» / «l'autre» (v. 9) ;«On dit qu'on est inconsolable» / «mais» (v. 12, 13). Ces deux attitudes contradictoires correspondent très précisément à ce qui est conté par la suite. Par exemple : l'hémistiche «et l'autre a mille attraits» est développé dans le récit dans les vers 36, 37, 38 ; «On dit qu'on est inconsolable» dans les vers 32, 33.
La comparaison des deux parties de la fable ouvre la réflexion sur le rôle dela moralité dans une fable de La Fontaine. Placée avant le récit et non après comme c'est souvent le cas, celle-ci joue le rôle d'ouverture, d'introduction à la narration. «Comme on le verra par cette fable» (v. 14) précise cette fonction de présentation. En annonçant le thème, elle a aussi pour originalité de résumer par avance les étapes du récit. Elle constitue elle-même un pré-récit que lasuite précisera et amplifiera. Elle permet enfin le va-et-vient du général au particulier, essentiel à la fonction d'«enseignement». Le récit des vers 16 à 48, illustrant le propos des quinze premiers vers, prouve qu'ils disent vrai. Et les quinze premiers vers donnent valeur de loi à l'expérience racontée par la suite.

L'expression du temps : Les premiers vers de la fable invitent à une réflexionsur le pouvoir du temps, non pas destructeur mais, au contraire, consolateur. La comparaison entre deux états («Entre la veuve d'une année» / «Et la veuve d'une journée») attire l'attention sur les transformations qu'opère le Temps. Cette comparaison est amenée aussi par l'adverbe «[et] puis» du vers 2. Le temps lui-même est présenté de manière métaphorique et allégorique.
Quant au récitproprement dit, il est lui-même jalonné d’indicateurs temporels qui expriment la succession : «tout à l’heure» (v. 27 = tout de suite). «après certain temps» (v. 30), «un mois (se passe)» (v. 35), «L'autre mois» (v. 36), «à la fin» (v. 42). Ces marques délimitent les étapes d'une évolution dans la durée. L'observation des temps verbaux fait également apparaître l'existence d'une progression. L'imparfait...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve
  • La jeune veuve

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !