La justice dans l'antiquité

2416 mots 10 pages
LA JUSTICE DANS L’ANTIQUITE
INTRO

La justice représente deux choses différentes, un principe moral qui exige le respect du droit et de l’équité, c’est cette vertu morale qui fait rendre à chacun ce qui lui est dû, c’est donc la pratique de la justice.
Ou, elle peut être une action par laquelle une autorité, un pouvoir judiciaire reconnaît le droit de chacun, c’est l’action ou le pouvoir de se prononcer sur les droits de chacun, de punir ou de récompenser.
Le rôle du droit est donc de garantir la justice.
Ainsi la justice est une valeur positive, une grande aspiration morale qui concerne tous les aspects de notre vie, il faut donc que l’Etat et le droit soient justes.
La justice se subdivise elle-même en deux types, selon qu'elle règle les rapports entre particuliers (justice commutative) ou entre particuliers et société (justice distributive), conception venant d'Aristote.
L’Antiquité est une période de l’histoire correspondant aux plus anciennes civilisations, son commencement marque la fin de la préhistoire. Les historiens situent le plus souvent la limite entre l’Antiquité et le Moyen-âge à la mort de l’empereur Théodose (395 après J.-C.). On y situe des origines des civilisations, du Droit et donc de la justice.
C’est notamment durant cette période que l’on voit naître différentes écoles de pensées des libertés fondamentales, particulièrement le jusnaturalisme qui s’oppose au positivisme.
On peut alors comparer dans les civilisations antiques, notamment chez les Grecques ou les Romains, les conceptions de la justice leurs organisations.
Quelles étaient les conceptions et les organisations de la justice dans les civilisations grecque et romaine dans l’Antiquité?
Les peuples de l’Antiquité étant très nombreux, nous nous pencherons donc plus spécialement sur les civilisations grecque et romaine.
Cette première partie sera ainsi consacrée à la justice romaine, son organisation et ses fondements.
Une seconde partie sera destinée à la justice

en relation

  • Droit constitutionnel
    619 mots | 3 pages
  • Devoir d'histoire des idees politiques
    4215 mots | 17 pages
  • Arendt et aron anayle du totalitarisme
    1276 mots | 6 pages
  • La justice
    9138 mots | 37 pages
  • Droit privee
    518 mots | 3 pages
  • Histoire des institutions- droit
    5500 mots | 22 pages
  • La citoyenneté à rome
    1840 mots | 8 pages
  • Histoire du droit
    1564 mots | 7 pages
  • Le plaisir est-il un souverain du bien?
    1261 mots | 6 pages
  • Droit licence 1
    4846 mots | 20 pages