La langue francaise

286 mots 2 pages
La langue est, selon moi, un héritage universel propre à chacun. Désormais, elle prend de plus en plus de place et de forme. Divulguant ses riches messages d’un continent à l’autre. Ce dit héritage sert à dire et exprimer le fond de notre pensée. Une chose est sûre, il est bien important de maîtriser et conserver notre langue. Tant parce qu’il s’agit de sa survie qu’elle reflète notre personnalité et notre image.

Premièrement, la langue est un héritage qu’il faut perpétuer. Comme vous le savez, lorsque vos jouets sont brisés, vous les jetez. Il en va de même pour la langue. Plus nous la modifions, négligeons ou oublions plus elle sera mise de côté pour une autre plus dominante telle l’anglais dans plusieurs cas. La «langue» comporte plusieurs langues «parlées» et elle sont toutes importantes. Il est donc raisonnable de bien entretenir ce que nos ancêtre ont construit.

Ensuite, l’importance de la langue se reflète aussi sur notre personnalité. J’insinue que la manière d’écrire ou de parler déteint sur beaucoup d’aspect de la personne. Par exemple, une personne utilisant des gros mots ou ayant recourt à l’impolitesse se voit poser l’étiquette d’une personne mal élevé. Ce qui est donc à prendre en considération dans notre société de préjugés et d’injustice. De plus, cela rendra fier notre patri de bien retransmettre leurs messages correctement

Pour conclure, notre langue doit être bien maîtriser, car cela permet de garder en vie notre héritage et de créer une belle image. Pour ma part, je tacherai de contribuer à cette maintenance par ma réduction de fautes et surtout mon indiscipline envers la syntaxe. Rendre les mots simples et la langue parfaite. Lire les consignes puis finir sur une bonne

en relation

  • Dans quelle mesure le langage est-il un outil de domination?
    878 mots | 4 pages
  • Anglais
    1134 mots | 5 pages
  • Candide
    1283 mots | 6 pages
  • Les langues des enjeux de pouvoirs
    557 mots | 3 pages
  • Poesie
    1238 mots | 5 pages
  • La promesse de l'aube
    4715 mots | 19 pages
  • Charlemagne 5eme
    1704 mots | 7 pages
  • Marivaux
    1498 mots | 6 pages
  • Le langage trahit -il la pensée
    1407 mots | 6 pages
  • Peut-on considérer l’art comme un langage ?
    1745 mots | 7 pages
  • « L'être humain est avant tout un être de langage. ce langage exprime son désir inextinguible de rencontrer un autre […] et d'établir avec cet autre une communication » (dolto).
    466 mots | 2 pages
  • Essai sur la langue et l'identité du Québec
    911 mots | 4 pages
  • Balzac et la petite tailleuse chinoise
    7960 mots | 32 pages
  • Les gitans
    2115 mots | 9 pages
  • Difficltés de la langue francaise
    9170 mots | 37 pages