La liberté est-elle un choix?

Pages: 6 (1479 mots) Publié le: 13 juin 2012
12 mai 2009, Adoption de la loi HADOPI par l'assemblée nationale. Vécue par certains comme une véritable oppression, elle est fortement critiqué pour son côté régulateur sur la sphère internet. Elle, pourtant crée pour protéger les auteurs, est ressentie comme une entrave à la liberté d'expression. Certains comédiens, se servants d’œuvres protégés de droits pour leurs spectacles, ou pour leurscaricatures seront alors considérés comme hors-la-loi car utilisant des parties d’œuvres ou autres tout en n'ayant pas les droits d'auteurs. Mais qu'est ce que cette liberté d'expression qu'ont peur de perdre ces auteurs ? Et avant tout, qu'est ce que la liberté ?
La liberté est-elle un choix ? La définition la plus courante de ce terme est le fait de pouvoir agir selon son propre entendement,avec spontanéité et autonomie.
Or ce n'est pas toujours le cas, ce qui veut dire que la liberté n'est pas toujours acquise .Si la liberté peut s'accepter et semble du domaine du bon sens, peut-on parfois refuser la liberté ?
Pour pouvoir répondre à cette question, nous allons observer dans une première partie les raisons et par qui la liberté est, dans certaines condition, refusée, puis dans unedeuxième partie les contraintes qui font que la liberté ne peut pas être refusée, pour enfin porter l'attention sur le fait que la liberté ne peut pas être définie ainsi, car étant une notion subjective.

Oui

Un individu peut refuser la liberté de quelqu'un d'autre. Il est courant que lorsqu'un individu prive de liberté un autre, ce n'est que pour avoir plus de liberté lui-même. C'est le casde l’esclavage, où l'esclavagiste profite des services gratuits du dominé afin de ne pas avoir à soi-même travailler, ce qui le priverait de la liberté de faire autre chose. Mais c'est aussi le cas, dans une moindre mesure, de la dictature, où certaines libertés sont abolies et réprimées avec violence selon le principe que les sujets du diktat doivent obéir et non pas réfléchir.
Certainspersonnes pensantes vont même jusqu'à prôner elles-mêmes un despote qui priverait des libertés à son peuple en échange de confort matériel, c'est souvent le cas de parti populistes se présentant au moment de crise, rejetant la faute sur une minorité. Car l'Homme est parfois plus intéressé par le confort matériel que par ses libertés, ou celles des autres. Cela a été le cas d'Hitler, qui rejetant la fautesur les juifs, et écrasant toute sorte d'opposition a conforté son peuple dans l'idée qu'il était un peuple supérieur, et leur a apporté un confort moral et matériel.
Les bouddhistes quant à eux pensent que le chemin vers le bonheur réside en l'acceptation de plusieurs faits, dont un qui stipule que l'attachement, ou le matérialisme crée la souffrance, et que l'unique moyen de dissiper cettesouffrance est de se détacher de tout ou presque. C'est à dire de s'ôter certaines libertés, contre un confort, une paix intérieure.
Mais il faut savoir, que la privation de liberté a été mise en place très tôt dans l'histoire de notre civilisation, car pour vivre en société, nous ne pouvons permettre une totale liberté aux individus la composant, certaines règles doivent permettre de les faire vivreensembles, des compromis, et de leur donner à chacun un minimum duquel ils se contentent et qui n'oppriment personne.
Nous même nous pouvons avoir des contraintes qui ne peuvent se remettre en questions, celle que nous nous imposons. Il m'est par exemple arrivé de rire d'un handicap, par exemple celui dont sont victimes les personnes atteintes du Syndrome de Tourette, où celles-ci ne secontrôlent plus, ont des tocs assez sévères pouvant parfois être ralliés au burlesque, mais ma conscience m'a assez vite repris à l'ordre en me disant que ce n'était pas drôle, car cette personne en souffre, ma morale est venue en second plan, et elle implique dans certains cas une privation. Mon premier réflexe a été instantané, celui de la spontanéité, car l'acceptation de la société et de ces normes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le choix de sophie liberté
  • La liberté se définit-elle mieux par le choix ou par l’autonomie ?
  • Respecter la vie, disposer de sa mort : un droit, un choix, une liberté ?
  • Les choix
  • Choix
  • Choix
  • Choix d
  • Choix

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !