La litterature comme un arme de combat féminine

11050 mots 45 pages
D’UN CONTINENT A L’AUTRE : LA LITTERATURE COMME UNE ARME DU COMBAT FEMININ

Résumé : Bien qu’étant le produit de cultures et d’environnements (milieux) différents, Calixthe
Beyala et Lalita Tademy, deux célèbres romancières noires, respectivement d’Afrique et des EtatsUnis d’Amérique, se rejoignent dans un même combat, au delà des continents, à travers les thèmes qu’elles développent, les personnages qu’elles peignent et la richesse de leurs styles (écritures) presque opposés.
Pour les romancières africaines, la littérature est non seulement un acte de reconquête de la parole féminine longtemps confisquée, mais aussi une façon de contester, à des degrés divers, le pouvoir du mâle et de la société qui le consacre. Les protagonistes littéraires du féminisme africain vont alors pratiquer une mise à distance de la famille, creuset où s’élaborent l’aliénation et la domestication des filles depuis des siècles. Elles brisent le mythe de la mère admirable célébrée par les poètes de la Négritude, car c’est elle qui perpétue les pratiques aliénantes dont l’excision ; dénoncent l’ordre patriarcal qui les nie et revendiquent leur droit à l’autogestion.
Les romancières afro-américaines, pour leur part, ont, dans un premier temps, dénoncé l’esclavage et ses conséquences, puis les conditions de vie des Afro-américaines en général, et des
Afro-américaines en particulier dans le contexte du racisme.
Aujourd’hui, les auteures afro-américaines donnent de nouvelles orientations à leur façon de relater l’histoire, celle de l’esclavage notamment. Elles parlent de nouveaux endroits, nouveaux quartiers, nouvelles écoles, nouveaux amis, nouveaux lieux de travail, décrivant ainsi leurs nouvelles expériences. Nous n’en voulons pour preuve que les œuvres de Terry Mc Millan, Andrea
Lee, Connie Porter ou Tonni Morrison.
Pour mieux cerner ce combat des femmes, nous nous proposons d’étudier deux des œuvres de ces auteurs illustrant cette nouvelle orientation de la

en relation

  • La littérature, moyen puissant et efficace pour défendre une cause.
    1782 mots | 8 pages
  • Mini Mémoire Les Femmes dans la littérature
    4322 mots | 18 pages
  • La représentation des femmes arabes par les femmes
    2222 mots | 9 pages
  • Les rapports h f
    3988 mots | 16 pages
  • Les femmes dans les guerres au 20eme siècle
    7400 mots | 30 pages
  • La france et la guerre
    2038 mots | 9 pages
  • Révolution mexicaine
    1265 mots | 6 pages
  • la svt
    544 mots | 3 pages
  • Femme au 18éme siécle
    897 mots | 4 pages
  • L'éducation dans la grèce ancienne, l'exemple de sparte et d'athènes
    2953 mots | 12 pages