La loi

1783 mots 8 pages
Du latin lex, la loi représente en philosophie la règle d’action à laquelle il est obligatoire de se conformer pour réaliser le bien moral. La loi moral est seulement exigible mais comporte en elle même la possibilité de sa transgression. Il s’agit ici de savoir, si un individu a pour vertu d’être juste si il ne les transgresse pas tout en differenciant la condition nécessaire et la condition suffisante. Kant fait la difference entre la loi de droit, de politique et la loi scientifique mais on s’intéressera ici aux lois sans sa globalité en y incorporant les coutumes au sens d’éducation ou de mœurs, des manières, des habitudes sociales, des conduites et des modèles valorisés dans son pays. Obéir en appliquant avec sagesse les lois et les coutumes de son pays suffit-il pour être un exemple de justice et de droiture sociale.
Il s’agira de savoir si les lois et les coutumes d’un pays suffisent à déterminer la justice? D’exprimer l’impossibilité pour un individu de se conformé aux lois injustes. Et comment même en si conformant peut-on jugé de justesse des loi et des coutumes ?

La justice est d’abord un ordre qui s’appuie sur des conventions. Le conventionnalisme fut une philosophie générale defendue par certains sophistes grecs au V ème siècle avant J-C tel que Pantagoras ou Gorgias: l’ordre politique ( c’est à dire la démocratie athénienne) est le fruit d’une sorte de contrat social; les lois, debattues et votées à l’assemblée démocratique, sont conventionnelles.
Dans la mythologie grecque, Oeudipe est le héros tragique qui franchit une limite intangible mettant en danger l’humanité même de l’homme, il met en péril l’ordre de la Cité et le pouvoir des Dieux. Il entre dans la sphère du monstrueux. C’est pourquoi il faut qu’il soit châtié. Pour rétablir l’ordre. C’est Œdipe et le parricide. C’est aussi Créon et Antigone. Tous deux, Antigone et Créon, sont coupables. C’est pourquoi le destin veut qu’ils meurent également. L’une viole la loi, l’autre les mœurs de

en relation

  • La loi
    567 mots | 3 pages
  • la loi
    309 mots | 2 pages
  • La loi
    2305 mots | 10 pages
  • La loi
    770 mots | 4 pages
  • La loi
    11927 mots | 48 pages
  • Loi
    988 mots | 4 pages
  • La loi
    6731 mots | 27 pages
  • La loi
    1102 mots | 5 pages
  • La loi
    6502 mots | 27 pages
  • La loi
    1225 mots | 5 pages