La mémoire de ceux qui ont oubliées

Pages: 7 (1734 mots) Publié le: 31 août 2011
La mémoire de ceux qui ont oubliés



Sommaire
I. Présentation du livre (page 3)
II. Analyse de la première de couverture et du titre du livre (page 3 et 4)
III. Document illustrant toute la lecture (page 5)
IV. Pertinence et fiabilité (page 6)
V. Rapport du livre avec le cours d’histoire (page 6, 7, 8)
VI. Extrait du choisie du livre (page 8)

I. Présentation du livre
« Elles’appelait Sarah » est un livre écrit par Tatiana De Rosnay, parut en 2006 aux éditions Héloïse d’Ormesson en français. Le texte original est Anglais : « Sarah’s Key ». C’est donc un roman fictif basé sur des faits réels.
C’est l’histoire d’une journaliste américaine, Julia Jarmond, marié à un français qui doit écrire un article sur la rafle des juifs à Paris en juillet 42 qui ont été séquestrés dans leVélodrome d’Hiver car c’est le 60 ème anniversaire de la rafle . Dans tous ces juifs, il y a Sarah Starzynski, une jeune fille de 10 ans qui a été embarqué avec sa mère et son père. Croyant qu’elle allait revenir, elle laisse son petit frère enfermé dans une armoire dissimulée dans l’appartement. La belle famille de Julia ayant emmenager das ce qui était l’appatement des Starzynski après leurdéportation, Elle est déterminé à connaître la fin, aussi doulureuse qu’elle puisse être, de cette famille.
II. Analyse de la première de couverture et du titre du livre


Source : http://www.dico-livres.com/wp-content/plugins/wp-o-matic/cache/34006_couv-rosnay-elle-s-appelait-sarah.jpeg
• « Elle s’appelait Sarah » :
Tatiana de Rosnay a appelé ce livre ainsi en faisant donc référence à SarahStarzynski (l’héroïne de l’histoire) une jeune fille juive de 10 ans qui a été victime de la rafle du 16 juillet 42 à Paris. La jeune fille ayant laissé son petit frère dans une armoire chez elle, et dès lors plus déterminée que jamais a quitter le camp de Beaune pour le retrouvé. Si le verbe « s’appelait » est donc à l’imparfait c’est parce qu’au départ c’est une jeune fille de 10 ans comme lesautres mais après elle devient cette fille de 10 ans à la maturité d’un adulte.
En anglais, le livre s’appelle « Sarah’s Key » qui fait donc référence

• L’illustration de première de page :
C’est un montage de photo fait par Julien Bonet. Ces photos proviennent du film « Elle s’appelait Sarah » réalisé par Gilles Paquet-Brenner (2010).
A l’arrière-plan, on peut voir donc le ciel nuageux, unpeu confus. Il y a aussi la mer au loin avec un soleil qui brille à l’horizon. Au bord de la plage, on peut y voir une jeune fille blonde habillé en rouge de dos. Et en gros plan, on a une femme, à l’air pensif, habillé d’une veste bleue avec un journal à la main.
On peut donc conclure que la femme au grand plan est Julia Jarmond, la journaliste américaine qui fait un article sur le Vélodromed’Hiver (le Vél d’Hiv) et par conséquent la rafle du 16 juillet 1942. Lorsqu’elle s’est rendue compte que la famille Tézac (sa belle-famille) vivait dans l’appartement de la famille de Sarah, elle se met à sa recherche ce qui laisse donc penser que la jeune fille sur la plage est Sarah.
III. Document en rapport avec le livre

Source : http://www.jfr.org/images/content/pagebuilder/16459.jpg
Cettephoto date de 1942. C’est donc une des rares photographies du Vél d’Hiv lors de la fameuse rafle. Elle a été prise par un certain Yad Vashem.
Cette photo représente bien donc le livre vu que la partie de l’histoire évoquée en grande partie du livre est celle de la rafle du Vél d’Hiv par la police française lors de l’occupation. Le voisinage n’était pas trop au courant de ce qui se passait àl’intérieur. Cette photo est donc un bijou ! On peut remarquer qu’il n’y a pas de siège, les gens sont affalés sur le sol ou debout. Elle représente donc bien la description de la souffrance qu’a vécue Sarah et ses parents dans le livre.
IV. Pertinence et fiabilité
Ce livre est pertinent car il concerne bien le sujet des déportations de la deuxième guerre mondiale. Malgré qu’il soit fictif, il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les dimensions oubliées
  • Ceux qui vivent ce sont ceux qui luttent
  • Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent
  • Ariettes oubliées
  • Ceux Qui Savent
  • Ariettes oubliées v
  • Ariettes oublieés iii verlaine
  • Ariettes oubliées 1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !