La méthode comparative en politique comparée

Pages: 88 (21790 mots) Publié le: 19 janvier 2011
www.UnMondeLibre.org

L'état de la démocratie libérale en Afrique
Résurgence ou recul ?
par Tony Leon*

Résumé

P

our une grande partie de la période postcoloniale, la tendance en Afrique a été à la dictature à parti unique. Aujourd'hui, même les dirigeants africains les plus despotiques souhaitent voir leur leadership confirmé par voie électorale. La démocratie est de plus en plusconsidérée comme la seule forme légitime de gouvernement en Afrique, mais la plupart du temps les élections multipartites ne sont pas synonymes de bon gouvernement, d‟état de droit et de développement économique. En effet, la corruption, la répression et le sousdéveloppement continuent de déchirer une grande partie de l'Afrique. Au lieu d'accorder une attention particulière aux attributs de ladémocratie, les réformateurs africains devraient se concentrer sur la construction de sociétés libres caractérisées par la séparation des pouvoirs, l‟existence de contre-pouvoirs, l'indépendance des médias et du système judiciaire, des restrictions au pouvoir présidentiel, à la durée et au nombre de mandats possibles, et ainsi de suite. La transition de l'Afrique vers la démocratie libérale est peususceptible de se produire sans de profondes réformes économiques ; en fait, toutes les démocraties libérales sont également des économies de marché. Malheureusement, de nombreux pays africains sont non seulement politiquement répressifs, mais aussi économiquement dirigistes. Une augmenta-

tion de la liberté économique et l'émergence d'un secteur privé dynamique peuvent apporter des avantageséconomiques directs, tels que des revenus plus élevés, et les avantages indirects, tels que la décentralisation du pouvoir. Comme le démontrent les cas du Kenya, de l‟Afrique du Sud, et du Zimbabwe la diffusion de la démocratie libérale en Afrique peut être ralentie par un certain nombre d'obstacles importants. Les luttes interethniques de pouvoir non résolues conduisent souvent à des tensions ou desconflits. Des ressources naturelles abondantes peuvent préserver les gouvernements irresponsables de la nécessité de réformes économiques et de la pression des contribuables. Des problèmes similaires perturbent les programmes d'aide étrangère en Afrique. Enfin, l'Afrique continue de souffrir de la politique des « BigMan» et des présidents « impériaux ». Heureusement, comme le démontre le cas duBotswana, la plupart des obstacles mentionnés ci-dessus ne sont pas forcément fatals à l'émergence d'une démocratie relativement libérale. Les tensions interethniques pourraient être traitées avec succès grâce à la dégénérescence du pouvoir et d‟un véritable fédéralisme, un peu à la manière des Suisses, tandis que la corruption pourrait être mieux combattue par des lois qui limitent le pouvoir del'exécutif et augmentent la transparence du gouvernement.

* : Tony Leon a été chercheur invité au Center for Global Liberty and Prosperity du Cato Institute en 2008. Il a été membre du Parlement sud-africain entre 1989 et 2009 et le leader de l'opposition entre 1999 et 2007. Ce document a été rédigé avant sa nomination comme ambassadeur d'Afrique du Sud en Argentine en août 2009, et les opinionsexprimées dans ce document sont les siennes. Cette étude a d’abord été publiée en anglais par le Cato Institute le 26 avril 2010.

1

L‟état de la démocratie libérale en Afrique : Résumé

L‟état de la démocratie libérale en Afrique : Résurgence ou recul ? www.UnMondeLibre.org

Introduction
L’un des paradoxes extraordinaires de l'Afrique est le fait qu’un continent richement doté enressources humaines et en minéraux soit le continent le plus pauvre du monde, un continent qui a des étendues de terres arables assez vastes pour nourrir des continents entiers, mais qui ne peut pas se nourrir seul, un continent qui est doté de lacs et de grandes rivières et souffre encore de la sécheresse et où son peuple meurt de soif, et, le plus étrange paradoxe de tout le continent le plus pauvre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Methode comparative en politique comparé
  • Politiques comparées
  • Politiques comparées
  • Politique comparée
  • Politique comparée
  • Politique comparée l
  • Politique comparée
  • Méthode comparative en sciences sociales

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !