La monarchie absolue

706 mots 3 pages
Histoire :
La monarchie
Absolue en France.

I L’absolutisme droit.
Sous l’ancien régime le roi peut gouverner de façon arbitraire, c'est-à-dire comme il veut. Il peut faire emprisonner quelqu’un sans jugement ni procès par des lettres de cachet. L’ancien régime est l’organisation de la France entre le Moyen âge et la révolution. Dans une monarchie absolue, le pouvoir du roi est illimité car il n’a pas de loi à respecter. Il parait que son pouvoir vient de Dieu et c’est ce que confirme la cérémonie du Sacre. Voila pourquoi on dit que c’est une monarchie de droit divin. Le Sacre est une cérémonie qui, quand le roi se faire couronner confirme son caractère religieux. Il est alors considéré comme le représentant de Dieu sur terre. Le roi veut que tous ses sujets lui obéissent, sauf que y en a qui veulent pas et donc le roi décide de les soumettre. Un hérétique est une personne dont la croyance n’est pas la même que celle des catholiques. L’édit de Fontainebleau est crée en 1985 par Louis 14 et cet édit contredit l’édit de Nantes. L’édit de Fontainebleau interdit la religion protestante. Un édit est un acte royal ayant forces de lois.

II L’affirmation de l’état moderne.
A. Le système de gouvernement.
Mazarin meurt en 1661 et à ce moment là, Louis 14 décide de gouverner tout seul (sans premier ministre) car il considère que, comme son pouvoir lui vient de Dieu il ne peut la partager avec d’autres personnes. Son règne débute en 1715. Le roi prend seul toutes les décisions, il fait des lois et des édits, Mais il est aidé par des conseils (le conseil d’en haut) et par des ministres ( Vauban, Colbert, Louvois,…) qui sont pour la plupart recrutés dans la bourgeoisie. Dans les provinces le roi se fait représenter par des intendants qui doivent faire respecter l’autorité du roi dans leurs généralités. Un intendant est le représentant dur roi en provinces et il doit faire rentrer les impôts, rendre la justice auprès du roi, et de faire la police. La

en relation

  • Monarchie absolu
    740 mots | 3 pages
  • La monarchie absolue
    608 mots | 3 pages
  • Monarchie absolue
    296 mots | 2 pages
  • Monarchie absolue
    563 mots | 3 pages
  • Monarchie absolue
    1336 mots | 6 pages
  • Monarchie absolue
    360 mots | 2 pages
  • Monarchie absolu
    276 mots | 2 pages
  • Monarchie absolu
    1717 mots | 7 pages
  • La monarchie absolue et ses contestations
    549 mots | 3 pages
  • La monarchie absolue en france
    3290 mots | 14 pages