Monarchie absolu

1717 mots 7 pages
Il est de conception populaire que la monarchie absolue est un régime autoritaire qui ne tient absolument pas compte des droits de l’être humain et où le roi règne sans partage ni limite. Cependant cette conception du pouvoir absolue est très loin de la vérité, la monarchie absolue repose sur des codes précis et des règles bien plus importantes que le roi lui-même.
La monarchie absolue de droit divin, telle qu’elle est nommée, est un régime politique monarchique dans lequel le pouvoir du roi est légitimé par la volonté d'une divinité, que son élection soit naturelle ou civile, directe ou indirecte. L’absolutisme va se développer après les guerres de cent, ce n’est ni un pouvoir autoritaire ni un pouvoir tyrannique, Louis de Bonald le définira comme le pouvoir indépendant des hommes sur lequel il s’exerce alors que l’arbitraire est indépendant des lois. Il trouve sa justification en France dans le droit divin et aussi dans le droit romain.
Dans la pratique les rois de France exercent déjà un pouvoir absolu car ceux-ci souhaitaient affirmer leur indépendance vis-à-vis de l’extérieur : du Saint Empire romain germanique et des Etats pontificaux. Cette idée d’indépendance va renforcer l’absolutisme. François 1er sera pour beaucoup dans la réorganisation des institutions afin de mieux les contrôler et écarter les seigneurs des centres de pouvoirs et de décisions, œuvre que ses successeurs vont continuer.
L’intérêt est ici de constater que la monarchie que l’on dit absolue dans la théorie se révèle en fait souffrir de limite dans la pratique, limites qui auront d’ailleurs raison de ce régime car va induire un développement de la pensée plus démocratique.
Le développement du pouvoir absolue va trouver son origine à la fin de la féodalité car les capétiens cherche alors à avoir une indépendance par rapport au Saint Empire romain germanique et donc de l’Empereur mais aussi par rapport au Pape. Les légistes au service du roi vont donc trouver des textes dans le droit

en relation

  • Monarchie absolu
    740 mots | 3 pages
  • La monarchie absolue
    608 mots | 3 pages
  • Monarchie absolue
    296 mots | 2 pages
  • La monarchie absolue
    706 mots | 3 pages
  • Monarchie absolue
    563 mots | 3 pages
  • Monarchie absolue
    1336 mots | 6 pages
  • Monarchie absolue
    360 mots | 2 pages
  • Monarchie absolu
    276 mots | 2 pages
  • La monarchie absolue et ses contestations
    549 mots | 3 pages
  • La monarchie absolue en france
    3290 mots | 14 pages