La morale et le devoir (fiche)

604 mots 3 pages
La morale et le devoir

• La morale est la science du bien et des règles humaines( dimension universelle et sociale. • L’éthique est comprise comme un ensemble de loi que l’on doit respecter( dimension personnelle.

Les fondements de la morale dépendraient des mœurs, c'est-à-dire des coutumes propres aux individus issus de cultures différentes. Néanmoins certaines attitudes sont dans l’absolu prohibées( règles universelles).

La moralité se présente sous deux aspects :

- En société, il existe des règles d’action collective qui empêche l’homme de se laisser aller à ses instincts et qui gouverne sa conduite (coutumes, pratiques, institutions)( les mœurs ; - Propre à chaque individu( obligation (respect de la moralité par un sentiment intérieur)

Nature de la conscience morale

Selon Rousseau la conscience morale serait innée( sentiment que tout homme possède et qu’il suffit d’écouter pour savoir s’il a bien ou mal agit.
Les sentiments de fautes, de remords et de culpabilité seraient les sanctions intérieures de l’immoralité.

Platon affirme que nul n’est méchant volontairement, tout acte à en vue l’espoir d’un bien. Il pose ainsi le principe selon lequel le mal ne peut pas être volontaire, il serait donc le fruit de l’ignorance.

Sartre voit quand à lui dans ce principe de la mauvaise foie car si le mal est involontaire, le bien l’est aussi( l’homme ne peut être conscient du bien et inconscient lorsqu’il agit mal.

Pour Kant, on ne peut être ignorant et bon, intelligent et mauvais( l’agir ne répond pas de l’intelligence mais de la volonté.

Notion de devoir

La morale n’est pas contenu dans l’acte mais dans l’intension qu’il le présuppose.

Pour Kant les intentions doivent dépasser le simple vouloir, il faut tout faire pour réaliser son devoir sans espérer quelques récompenses( « l’enfer est pavé de bonnes intentions » intentions qui ne sont que des véélitées. Pour Kant le Bonheur réside dans la plénitude d’un état

en relation

  • L_éthique protestante Weber fiche de lecture
    5266 mots | 22 pages
  • Le prince de machiavel chapitre 17
    6605 mots | 27 pages
  • Fiches kant
    31625 mots | 127 pages
  • Critique de cahier
    890 mots | 4 pages
  • L'utilitarisme et kant
    1675 mots | 7 pages
  • FICHE PRATIQUE SUR LE D LIT D INITI
    2012 mots | 9 pages
  • Fiche de lecture " la production des grands hommes" de maurice godelier
    1697 mots | 7 pages
  • arret méthode
    838 mots | 4 pages
  • L'infraction
    1699 mots | 7 pages
  • Le maitre et marguerite
    941 mots | 4 pages