La notion de classe sociale est-elle encore pertinente pour analyser la société française ?

Pages: 12 (2785 mots) Publié le: 8 janvier 2014
Selon Karl Marx, qui a introduit la notion de classe sociale, la plus-value des uns est extorquée sur le travail des autres. C’est cette idée de l’exploitation d’une classe dominée (le prolétariat) par une classe dominante (la bourgeoisie) et l’inégal d’accès aux ressources socialement prisées (richesse, savoir, pouvoir et prestige) qui engendrent donc le conflit. Dans les sociétés les individussont différenciés et hiérarchisés. Les classes sociales rassemblent des individus qui partagent les mêmes conditions et modes de vie dans de grands groupes où l’on observe une reproduction sociale. Ces groupes peuvent passer de cette définition de classe en soi pour devenir des classes pour soi lorsque les individus d’une même classe développent une conscience d’appartenance à cette classe. Ilspeuvent alors se rendre compte de leurs intérêts communs et s’organiser afin de les défendre, il s’agit ici de l’action collective et de la lutte des classes. La notion de classe sociale apparaît à partir du XIXe siècle et de l’industrialisation mais cette notion semble avoir perdu de son importance au cours des 30 glorieuses. On peut donc observer le bien-fondé de cette notion et son évolution dansla société française depuis la fin de cette période dans les années 70. En effet, on peut se demander si le concept même de classe sociale est encore pertinent et toujours adéquate afin d’étudier la structure de la société française depuis les années 70 à nos jours. Afin de répondre à cette question nous allons d’abord voir dans une première partie que la notion de classe semble d’abord êtredevenue obsolète pour analyser la société française en raison de changements dans la structure sociale. Mais nous observerons ensuite que les classes sociales n’ont pas vraiment disparus. Elles semblent seulement être devenues moins visibles et s’affirment de nouveau aujourd’hui avec le retour des inégalités.

On observe que la notion de classe française semble d’abord disparaître et aujourd’huimoins pertinente qu’auparavant notamment avec les 30 glorieuses. On remarque tout d’abord une tendance vers une moyennisation de la société. Les 3 grandes classes sociales (populaire, moyenne et supérieure) semblent en effet disparaître pour s’intégrer à une vaste classe moyenne. Il s’agit d’abord d’un déclin numérique des classes extrêmes et plus particulièrement de la classe populaire. Cela peutêtre une conséquence d’un effet structurel. En effet la tertiarisation de l’économie et la désindustrialisation de l’économie entraine la diminution de la part de la CSP ouvrière dans la structure sociale. Par exemple, la délocalisation a entraîné de nombreux licenciements d’ouvriers dans des secteurs comme l’automobile. La part des ouvriers dans le total de la représentation des CSP est passée de40% en 1962 à 25% en 2009, soit une diminution de 15 points en 47 ans. La classe ouvrière semble donc disparaître. De même, la part des rentiers diminue à cette époque en raison de la diminution des inégalités de revenu. Par conséquence la masse salariale des professions intermédiaires et des employés augmentent fortement. On observe alors l’apparition d’une vaste classe moyenne dans la sociétéfrançaise. En effet 88% des Français disent appartenir à la classe moyenne. Par ailleurs la démocratie entraine une « passion pour l’égalité » et ce phénomène est accentué par la forte période de croissance des 30 glorieuses. On assiste alors à une importante réduction des inégalités. La notion de classe sociale semble donc s’estomper puisque les rapports sociaux changent, la réduction desingalité et la moyennication de la société entraine une homogénéisation des individus dans la société ou les rapports de domination et de conflit entre les classes sociales diminuent. On assiste donc moins à une lutte des classes mais plus à une lutte des places.
La diminution des inégalités pendant les 30 glorieuses entraîne donc une baisse de la conscience d’appartenance notamment de la classe...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La notion de classe sociale est-elle encore valable ?
  • La société française: société de classe
  • La société francaise est-elle une société de classe ?
  • Les classes moyennes constituent-elles encore un groupe central de la société francaise ?
  • Les classes moyennes constituent elles encore un groupe social central dans la société ?
  • La société française est-elle une société de strate ou de classe ?
  • La classe sociale ouvrière existe-t-elle encore
  • Assiste-on à une disparition des classes sociales dans la société française contemporaine ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !