La notion de programme génétique : liens avec une pratique du design

Pages: 12 (2805 mots) Publié le: 3 novembre 2010
A partir de l’ouvrage d’Henry Atlan, La fin du «tout génétique».

«Génétique est un mot très ancien, utilisé par les philosophes scolastiques, non dans un contexte biologique mais dans un contexte purement logique, pour définir quelque chose qui produit autre chose : le génétique est ce qui est à l’origine d’une genèse.»(p.52) On peut donc bien parler d’une génétique de l’objet. La comparaisonde l’ADN à un programme informatique permet-elle de comparer le code de la modélisation d’un objet à une information génétique ? C’est ce que nous allons essayer de voir en étudiant dans un premier temps quelques concepts du livre d’Atlan, La fin du «tout génétique», qui interroge la métaphore entre l’ADN et un programme informatique avant de repérer dans un second temps des pistes de créationsdans le champ des arts appliqués susceptibles d’émaner de cette étude. QUELQUES

CONCEPTS CHOISIS DU TEXTE :

Il existe en biologie un paradigme bien établi qui est celui du «tout génétique». Dans un premier temps, Atlan explique d’où provient cette idée du «tout génétique». Depuis le XVIIème siècle, la pensée mécaniste regarde le vivant comme une machine bien huilée (ce qui ne peut êtretotalement nié) et lui confère un processus déterministe (Ce déterminisme, qui veux que la vie se développe grâce à une suite d’évènement en cascade déterminés par des liens de cause à effet, n’est pas à confondre avec la notion d’un processus qui serait déterminé.) Cette machine, comme toute machine suffisamment complexe, se doit d’être ‘‘pilotée’’ par un programme. Atlan introduit donc son propos enrevenant sur un article de Ernst Mayr, publié en 1961, intitulé Cause and effect in biology qui est le premier à avoir comparé l’ADN à un programme informatique. D’où provient cette métaphore ? Mayr en écrivant son article se réfère à la notion de plan d’organisation inhérent à tout être vivant, notion qui fut introduite par la pensée vitaliste. (Les vitalistes envisagent la vie avec un caractère‘‘mystique’’, ils pensent qu’une «force vitale» demeure au dessus des lois physico-chimiques, une force capable de donner vie à la matière.) Avec la découverte du code génétique qui constitue l’ADN, les mécanistes découvrent donc un support à ce plan d’organisation, lui ôtant ainsi sa portée vitaliste. C’est cette découverte qui permet «pour la première fois, d’introduire efficacement la notiond’information en biologie, information dite génétique» (p.14). Mayr, «dans une précipitation extraordinaire», nous dit l’auteur, assimile donc l’ADN, support d’informations, à la notion de programme. En rapprochant le génome d’un programme, Mayr trouve ici un moyen de démontrer le mécanisme du vivant. Afin d’éclairer un peu ces propos, il parait indispensable de revenir premièrement sur la définition del’acide désoxyribonucléique ou ADN. Il s’agit d’une molécule que l’on trouve dans le noyau de toute cellule vivante. Cette longue molécule en forme de double hélice repliée sur elles

L’ADN assimilé à un programme informatique :

même est constituée de quatre bases azotées (l’Adénine, la Thymine, la Cytosine et la Guanine). Ce que l’on appelle gène est en réalité une suite d’un nombre précis deces quatre bases agencées dans un certain ordre. Il s’agit finalement d’un fragment de l’acide désoxyribonucléique. En biologie, on parlera de séquence. Une séquence ADN peut donc se représenter comme une liste des éléments A, T, C et G dans un ordre qui aura évidement une influence énorme sur le vivant. Si l’on assimile l’ADN à un programme c’est parce qu’il est ‘‘écrit’’ selon ce codequaternaire. Une telle métaphore est à l’époque de Mayr tout à fait originale et apportera un grand soutien au développement de toute la génétique moderne. Néanmoins, cette comparaison, comme toute idée novatrice, a apporté son lot de joie et de peur. De joie tout d’abord, avec un sentiment, humain il me semble, de domination. Une sorte de sentiment ultime d’accéder à la connaissance suprême du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • transmission conforme du programme génétique dans une cellule
  • évaluation expression et variabilité du programme génétique
  • Notes sur la notion d’espace dans l’art et le design
  • Notion et cas pratique droit commercial
  • Droit pratique simplifié: la notion du droit
  • De quelle signification est porteuse, dans les chants au programme, la notion de l’hospitalité ?
  • Notions essentielles en histoire géographie du programme de terminale es
  • La responsabilité contractuelle : notions de base pour exercices pratiques

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !