La paix

Pages: 10 (2378 mots) Publié le: 1 février 2011
Chapitre 6 : Les enjeux et les déterminants de la mobilité sociale.
Dossier 1 : Définir et mesurer l’évolution de la mobilité sociale.
A/ Qu’est-ce que la mobilité sociale ?
1) Définition de la mobilité sociale. La mobilité sociale peut se définir de quatre façons différentes. La mobilité intragénérationnelle a lieu au cours de la carrière de l’individu, c'est-à-dire que ce dernier a unemobilité professionnelle à plusieurs moments de sa vie active. La mobilité intergénérationnelle est la mobilité du père au fils (à l’âge de 40-59 ans) et consiste à transmettre le statut d’une génération à l’autre. La mobilité horizontale est un changement de profession, tout en conservant le même statut. Enfin, la mobilité verticale consiste en un changement de statut social, définissable de deuxmanières différentes : Ascendante : Promotion sociale. Descendante : Déclassement ou chute sociale.

2) La démocratie contre l’héritage social. Les sociétés d’ordres ou de castes sont des sociétés fermées où les privilèges se transmettent de générations en générations et où règne donc l’inégalité des chances. Les sociétés démocratiques par contre sont des sociétés ouvertes dans lesquelles il estpossible de changer de condition sur la base de l’égalité des chances. En effet, l’égalité des situations étant impossible à obtenir ni même forcément souhaitable, la démocratie ne peut rechercher que l’égalité des chances, c’est la méritocratie. 3) Les différents types de mobilité. La mobilité brute est la mobilité totale observée à partir des tables de mobilité. Elle se décompose en deux parties :la mobilité structurelle qui résulte de la transformation de la population active (mobilité contrainte), et la mobilité nette, c'est-à-dire celle qui mesure la fluidité sociale (celle qui excède ce que requiert l’évolution de la structure de la population active). 4) La mobilité parfaite : égalité des chances et méritocratie. La mobilité parfaite correspond à une parfait égalité des chances,c'est-à-dire que la probabilité d’accéder à une classe donnée est la même pour tous. Légalité des chances, c’est le fait que chaque individu puisse avoir la même possibilité de gravir l’échelle sociale en fonction de ses aptitudes, de son travail ou de ses goûts. Autrement dit, c’est la méritocratie, les positions sociales sont distribuées exclusivement en fonction du mérite individuel.

B/ Mesurer lamobilité sociale.
1) Tables des destinées. Une table de destinée permet de répondre à la question : Que deviennent les fils issus d’une CSP donnée ? La lecture se fait en ligne et la dernière colonne est le total en pourcentage ou en effectif. Cette lecture est la plus

« spontanée », elle correspond plus directement à la problématique de l’égalité des chances (quelle chance ont les individusissus de telle ou telle CSP d’accéder à telle position sociale ?). Dans cette table, les chiffres de la diagonale mesurent la reproduction sociale (ou immobilité sociale). La CSP qui a la plus forte mobilité est celle des employés. 2) Les tables de recrutement. Une table de recrutement répond à la question : De quelle(s) CSP viennent les individus qui occupent aujourd’hui une position socialedonnée ? La lecture se fait verticalement, c’est la ventilation de l’origine des fils. On constate ainsi que les agriculteurs ont un taux d’autorecrutement très fort (88%), ce qui en fait la catégorie la plus immobile dans la table de recrutement. Bien évidemment, les deux tables se complètent.

C/ La société française est-elle devenue plus mobile ?
1) L’évolution de la mobilité sociale depuis 1977.2) Le glissement vers le haut des positions sociales. Tout d’abord, il faut nuancer une idée reçue qui serait la panne de l’ascenseur social. En fait, il n’y a pas de panne, mais l’ascenseur monte moins vite, et surtout le déclassement existe. L’emploi qualifié a continué de croître (de 1982 à 200 les cadres ont vu leurs effectifs augmenter de +135%, soit une part dans la population active...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La paix
  • La paix
  • Paix
  • La paix
  • PAIX
  • Paix
  • «Paix»
  • paix

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !