La pensée économique

3640 mots 15 pages
La pensée pré-classique
Section 1. La pensée pré-classique

1.1. Les mercantilistes
• Principe fondateur : la richesse dépend de la détention de métaux précieux.
• Trois thèses principales de l’intervention de l’Etat
– Intervention en matière commerciale : accumuler des excédents commerciaux et affirmation de la doctrine protectionniste
– Réguler la population (populisme)
– Principe d’opposition entre intérêt de l’Etat et intérêts privés

La pensée « bullioniste » espagnole
• Luis de Ortiz (1558) : l'Etat doit favoriser le rapatriement des métaux précieux du « Nouveau Monde » et empêcher leur sortie du territoire

Le « colbertisme » ou mercantilisme français
• Jean-Baptiste Colbert : l'Etat est tenu d'intervenir afin de stimuler les exportations et dégager un excédent commercial payé en métaux précieux. La France compensera ainsi son handicap en matière d'or et d'argent dont les colonies françaises sont peu dotées.

• Manufactures : regroupement de 1000 artisans (mais sans organisation spécifique ≠ d’une entreprise). Une manufacture est un regroupement sans innovations technique ou organisationnelle de plusieurs ateliers. Chacun continue à faire son travail sans division du travail, la seule différence avec l’ancien atelier artisanal est que tous les artisans sont réunis en un même lieu géographique.

Le « commercialisme » ou mercantilisme anglais
• le mercantilisme anglais prône le monopole du commerce, l'aide aux exportations, les entraves aux importations et encourage la colonisation. L'offensive mercantiliste de Oliver Cromwell (1599-1658) avec le Navigation Act dès 1651 est concomitante de la rivalité entre l'Angleterre et la Hollande au milieu du XVIIe siècle.
• Dans tous les cas, l'intervention de l'Etat en matière commerciale, sous forme de réglementations ou d'incitations, doit tendre à dégager un excédent commercial.
• Thomas Gresham (1519-1579), William Petty (1623-1687)
• Considérant que la fonction du commerce extérieur

en relation

  • Pensée economique
    3194 mots | 13 pages
  • La pensee economique
    4066 mots | 17 pages
  • La pensée economique
    10255 mots | 42 pages
  • La pensée économique
    11144 mots | 45 pages
  • La pensée economique
    3051 mots | 13 pages
  • La pensée économique
    10705 mots | 43 pages
  • Pensée économique
    6482 mots | 26 pages
  • Pensée économique
    7048 mots | 29 pages
  • La pensée économique
    10589 mots | 43 pages
  • Pensée économique
    35694 mots | 143 pages