La personne

Pages: 9 (2198 mots) Publié le: 25 février 2011
Philosophie de la personne

Au cours de notre pratique personnelle nous devons nous référer à diverses conceptions de l’enseignement. C’est ainsi qu’en tant que professeur nous nous remettons sans cesse en questions et sommes parfois amenés à nous demander, par exemple, comme l’a fait Carl ROGERS dans son ouvrage, L'éducation de la Personne, publié en 1967 « Comment l’enseignement en classepeut –il influencer le comportement humain ? ». Ainsi, après avoir lu un extrait inspiré du livre La révolution de l’amour de Luc FERRY et en nous appuyant sur nos connaissances personnelles, nous tenterons de mettre en exergue les différentes références à la notion de personne. Cela nous permettra alors de comprendre en quoi il est fondamental d’engager des pratiques pédagogiques et didactiquesspécifiques qui réduire à la fois de réduire l’enseignement à une forme d’animation socio éducative ou à une forme d’imposition des savoirs. Ensuite, nous évoquerons la notion de rendre l’élève « acteur de ses apprentissages » et montrerons que c’est un leurre. Enfin, nous verrons ce qu’apporte d’original à l’acte d’enseigner et d’apprendre la référence à la notion de personne.

Pour Luc ferry,l’homme est sacré. Il défend dans son texte la spiritualité laïque. Il critique le XXème siècle par des évènements tels que la déconstruction des valeurs avec l’émergence des bohèmes, bohèmes qui n’ont été que l’instrument majeur de la réalisation parfaite de la société de consommation. Il montre comment Mai 68, en arasant l’autorité et les tabous a permis l’émergence de l’individu consommateur, affaméde nouveautés, aussi vite appâté que lassé.
La rénovation pédagogique, dans le sillage de mai 68, fera de la critique de l’aliénation son principal mot d’ordre. La conséquence en est que « nos enfants recherchent davantage une rémunération qu’une occupation utile à la cité. » (« J’avais demandé un emploi, pas un travail ! »). Pour lui la rénovation pédagogique est donc une idée généreuse maisfausse. Rendre l’enfant acteur de ses apprentissages est une fausse-bonne idée. L’éducation et l’enseignement commencent par la transmission d’un héritage traditionnel ce qui ne nécessite aucune créativité chez l’élève : l’apprentissage de la politesse ne nécessite aucune créativité. Il en est de même avec la grammaire qui est un domaine traditionnel. Apprendre suppose respect des enseignants ethumilité de la part des élèves. Le cours magistral est indispensable, le concept d’auto construction des savoirs par les élèves est donc une erreur. Comme le disait Rousseau dans Emile, « Notre manie enseignante et pédantesque est toujours d'apprendre aux enfants ce qu'ils apprendraient beaucoup mieux d'eux-mêmes, et d'oublier ce que nous aurions pu seuls leur enseigner ». C'est-à-dire que noussommes les seuls à pouvoir leur inculquer un certains savoir, des connaissances et des compétences.
Dans cet extrait on parle de diverses « personnes ». En effet, il y a tout d’abord l’élève intelligent et non perfectible, l’élève modèle qui sait tout faire et qui peut travailler en autonomie. On attribuera alors à cet élève une pédagogie ludique, sans aucune contrainte. Comme le disait Rousseau,toujours dans Emile : « La nature a, pour fortifier le corps et le faire croître, des moyens qu'on ne doit jamais contrarier. Il ne faut point contraindre un enfant de rester quand il veut aller, ni d'aller quand il veut rester en place. Quand la volonté des enfants n'est point gâtée par notre faute, ils ne veulent rien inutilement ». Le fait de les contraindre à quoi que ce soit pourrait leur porterpréjudice. Cela a favorisé les pédagogies d’éveil qui est une méthode d'enseignement basée sur l'intérêt, la motivation et la curiosité de l'enfant pour encourager l’apprentissage . Elle s'appuie sur l'observation, la mise en relation, la recherche, le classement, la comparaison, l'utilisation des ressources documentaires, l'expérimentation, la structuration du temps et de l'espace. Pour...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • personne ?
  • Les personnes
  • Personnes
  • personnes
  • La personne
  • Personnes
  • Personne
  • Person

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !