La politique et l'état

Pages: 10 (2402 mots) Publié le: 10 mai 2010
L’ Etat

Dès qu’une société se développe, elle met en place des institutions pour s’organiser. L’Etat en est la principale, centralisant les services publics. Deux analyses supposent :
- l’une idéaliste, insiste sur les devoirs de l’Etat au service des citoyens
- L’autre, réaliste, constate que l’Etat utilise son pouvoir pour opprimer les citoyens.
Il s’agit de savoir si l’Etat,démocratique en particulier, assure la liberté des citoyens ou est au contraire une force de répression.

I- L’Etat est au service des citoyens :

A- L’Etat répond au service du citoyen :

1) les conditions de vie :

Chaque citoyen a le droit de survivre, c’est pourquoi l’Etat supervise l’organisation du travail grâce à laquelle chacun devrait pouvoir répondre à ses besoins. Faceaux difficultés de la vie, longtemps l’Etat laissait à l’Eglise le soin de s’occuper des plus démunis. Au XX e siècle se développe «  l’Etat providence » qui prend en charge la maladie, le chômage, la vieillesse…

2) sécurité = Hobbes :

Il imagine que les hommes vivaient d’abord à l’état nature. Sans société, il n’y a pas de lois, pas de limites. Chacun devient alors une menace et un rivalpour l’autre. C’est la guerre perpétuelle, le risque permanent de la mort : « L’Homme est un loup pour l’Homme ». Pour se protéger, les individus se regroupent en société. Ils acceptent de renoncer à leur liberté naturelle pour obéir à l’Etat en échange de la sécurité. Ainsi les citoyens lui doivent obéissance tant que celui-ci assure leur protection sinon leur contrat est rompu.

B- L’Etatgarant des valeurs :

1) Locke : la liberté est propriété privée :

Il imagine lui aussi un état de nature : l’Homme vit librement et jouit du fruit de son travail. Ainsi, la liberté et la propriété privée sont des valeurs absolues qui précédent toute société et qui correspondent à un ordre donné par Dieu, par la nature, la raison. Lorsque les Hommes se regroupent en société et qu’ilsconfient le pouvoir à l’Etat, celui-ci a pour première fonction de faire respecter la liberté et la propriété. S’il ne le fait pas ou si lui-même bafoue ses valeurs, les citoyens peuvent légitimement se révolter et les violences qui en résulteront relèvent de la responsabilité de l’Etat puisque c’est lui qui a provoqué l’insurrection par l’injuste.

2) Rousseau : « Le contrat social »

a- lesouverain :
Le terme ne désigne jamais chez Rousseau le roi mais l’ensemble des citoyens car c’est cette collectivité qui est la force de référence en société. Par le contrat social, chaque individu renonce à sa liberté naturelle pour appartenir à la communauté. Mais se donnant à tous, il ne se donne à personne en particulier. De plus, en tant que nombre de la collectivité, il participe àl’élaboration des lois. Ainsi se réconcilient obéissance et liberté : « L’obéissance à la loi qu’on s’est prescrite est liberté »

b- le pouvoir du citoyen :
Ce sont les citoyens qui, ensemble, établissent les lois. Par loi, Rousseau entend les grands principes qui organisent la vie collective et non le détail des règles particulières qui demandent des compétences spécifiques. On peu alors distinguer lesquatre caractéristiques du pouvoir des citoyens :
- il est inaliénable, cad qu’on ne peut la déléguer à un représentant (un député ne peut prendre des décisions a votre place). Rousseau établit ainsi les principes de la démocratie directe.
- Il est indivisible, cad qu’au niveau des principes chaque citoyen est compétant dans tous les domaines.
- Il est absolu, cad que la loi s’appliqueà tous les citoyens sans exception.
- Il est infaillible. Pour Rousseau le peuple ne peut pas de tromper parce que les intérêts particuliers s’annulent au niveau de la collectivité. De plus, la décision porte sur les grands principes, donc la raison doit triompher. « Dieu inspire le peuple »

c- le prince :
Ce terme chez Rousseau désigne toutes les formes du pouvoir exécutif, roi,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le pouvoir politique et l'etat (cours)
  • l'etat et le pouvoir politique
  • sciences politiques : L'Etat
  • Le système politique et l'état
  • Institutions politiques et administratives de l'etat
  • L'état-science politique
  • L'etat et la politique économique
  • La politique macro-économique de l'etat

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !