La population française sous l'ancien régime

Pages: 9 (2179 mots) Publié le: 2 mars 2011
L'étude de la démographie de la France d'Ancien Régime est relativement jeune. Si dès le XVIIe ou XVIIIe siècle des esprits comme Vauban, Saugrain ou l'abbé d'Expilly portent de l'intérêt aux problèmes de la population, il faut attendre la seconde moitié du XXe siècle pour voir la démographie historique s'épanouir. Les connaissances accumulées démentent généralement les clichés courants : on nese marie pas précocement mais très tard, le modèle familial le plus courant n'est pas la famille élargie mais la famille nucléaire (parents et enfants), le nombre d'enfants n'est que rarement supérieur à 6 ou 7. Seule idée courante qui s'avère exacte : on meurt généralement jeune. Si les comportements démographiques de la France de l'Ancien Régime sont variables selon les régions, des tendancesgénérales caractérisent tout le royaume : le mariage tardif, la très forte mortalité notamment des enfants, l'existence de crises démographiques périodiques.

Le royaume le plus peuplé d'Europe

L'évolution du nombre des habitants

Nous ne possédons pas de chiffres fiables du nombre d'habitants en France sous l'Ancien Régime, en particulier pour le XVIe siècle. Néanmoins, au fil du temps, leschiffres se précisent. Les historiens puisent leurs informations des sources fiscales (pour la taille) et des registres paroissiaux, plus ou moins bien tenus.
Le chiffre total de la population est difficile à connaître vers 1500: les estimations vont de 15 à 18 millions d'habitants. Vers 1600, dans le cadre des frontières de la France actuelle, ce nombre aurait été de 18 à 20 millions. A la toutefin du XVIIe, les Français auraient été 21,5 millions. Ce nombre est porté à 22,5 millions en 1710, 24,6 millions en 1740, 25,7 millions en 1760. A la veille de la Révolution, la France compte 28,6 millions d'habitants. On assiste donc à une hausse constante, même si sur le court terme les variations peuvent être brutales, de l'ordre de 2 à 3 millions d'habitants (crises démographiques). La hausseest particulièrement rapide au XVIIIe siècle.

Vers 1700, un européen sur quatre est français, le royaume de France est alors un géant démographique. Au XVIIIe siècle, si la hausse est importante (+ 33 %), elle l'est beaucoup moins que dans certaines autres régions de l'Europe: Irlande (+ 110 %), Russie d'Europe (+ 80 %), Suède (+ 67 %) ou Angleterre (+ 61 %).

La répartition de la populationA l'intérieur du royaume, les disparités sont fortes entre les régions. Vers 1700, période où les sources deviennent fiables, les densités de population les plus importantes se rencontrent surtout dans le quart nord-ouest de la France. Le Nord compte alors une densité supérieure à 50 habitants au km2. Aussi, l'évolution du nombre des habitants est très variable selon les régions: au XVIIesiècle, les provinces frontalières de l'Est souffrent des ravages de la guerre, perdant en habitants, alors que le reste du royaume connaît une croissance démographique.

La population vit majoritairement à la campagne (plus de 80 %) dans des villages de très petite taille. Vers 1700, mois de vingt villes dépassent les 30 000 habitants. Paris est alors de loin la première ville de France avec 530 000habitants, suivie par Lyon (97 000), Marseille (75 000), Rouen (64 000) et Lille (55 000). Au cours de la période, le nombre de citadins croît lentement. Après 1740, le développement s'accélère, touchant particulièrement les villes bénéficiant de l'essor économique de la période. Paris compte 600 000 habitants en 1789, Lyon 150 000 en 1780-89, Marseille 110 000 en 1794, Bordeaux 110 000 en 1790.Les migrations

Si la stabilité des populations est le fait dominant, le phénomène migratoire n'est pas à négliger. Les migrations peuvent être définitives, permanentes, saisonnières ou conjoncturelles. La migration définitive concerne presque exclusivement l'exode rural, les villes devant leur croissance à l'apport des campagnes. La présence de migrants permanents est une constante de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La société française sous l'ancien régime
  • Les corporation sous l'ancien régime
  • Les avocats sous l'ancien régime
  • Juridictions sous l'ancien régime
  • Clergé sous l'ancien régime
  • Justice sous l'ancien régime
  • la justice sous l'ancien régime
  • La noblesse sous l'ancien régime

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !