La princesse de cléves

1403 mots 6 pages
OE – Le personnage de roman, du XVIIe siècle à nos jours
La construction du personnage romanesque

Séquence 1 : Du héros idéalisé à l’anti-héros.LA 1 : Mme de La Fayette, La Princesse de Clèves, 1678.

Vocabulaire :
- Défiance (l.16) : Se défier, se méfier.- Galanterie (l.9) : Parler d’amour.
- Promptement (l.41) : Rapidement.
- Partis (l.20) : Une fille à marier, sur le plan de la noblesse, de l’argent.
- Glorieuse (l.22) : Réputation.
- Qualité (l.36) : Sa noblesse.
- Vidame (l. 3) : Celui qui tenait les terres d’un évêché ou d’une abbaye.

(Intro) : Mme de La Fayette, écrit en 1678 son 1er roman d’analyse moderne français, La Princesse de Clèves, et ce roman s’ouvre sur un tableau « Dans les dernières années du règne de Henri II » (16e s). Sur cette brillante toile de fond se détachent les portraits des grands du Royaume, tous plus remarquables les uns que les autres pour la beauté, l’esprit, le goût, le mérite. C’est dans ce cortège d’êtres d’exceptions décrit de manière superlative et abstraite que partait tout à coup l’héroïne, Mlle de Chartres, future princesse de Clèves : personnage de fiction, elle est encore plus extraordinaire que les plus prestigieuses dames de la cour et sa vraisemblance est garantie par le cadre historique du roman.
(Pb) : Nous nous demanderons en quoi ce portrait est celui d’une héroïne idéale, qui se distingue de son entourage.
(Plan) : Nous étudierons dans une 1ere partie l’art du portrait et nous verrons dans un 2nd temps en quoi le personnage est au service d’une vision du monde.

I. L’art du portrait : 1) L’effet de surprise.
Le nom de l’héroïne n’est pas donné d’entrée de jeu et commence au contraire par une sorte d’énigme, l’apparition d’une inconnue dans le microcosme de la cour : « Il parut alors une beauté à la cour, qui attira les yeux de tout le monde » (l.1). Tous les regards se portent sur cette beauté « parfaite » (l.2) qui surpasse toutes les autres et suscite leur « admiration » (l.2). Le récit

en relation

  • La princesse de clèves
    4812 mots | 20 pages
  • La princesse de clèves
    3326 mots | 14 pages
  • La Princesse de Clèves
    760 mots | 4 pages
  • La princesse de clèves
    1068 mots | 5 pages
  • La princesse de clèves
    4954 mots | 20 pages
  • Princesse De Cleves
    1514 mots | 7 pages
  • La princesse de clèves
    4049 mots | 17 pages
  • La princesse de cleves
    2198 mots | 9 pages
  • La princesse de clèves
    1768 mots | 8 pages
  • La princesse de clèves
    806 mots | 4 pages