La puériculttrice

572 mots 3 pages
La puéricultrice est une spécialiste des soins à la petite enfance. C’est avant tout une infirmière. Elle joue aussi un rôle éducatif et préventif. Ne pas confondre avec l’éducatrice de jeunes enfants ou l’assistante maternelle.
Le métier de Puéricultrice

Description des tâches / conditions de travail

Dans les maternités, la puéricultrice est chargée de veiller sur les nouveaux-nés, en collaboration avec le pédiatre et la sage-femme. Elle réalise le premier examen des bébés, établit leur régime alimentaire et assure leur toilette. Elle conseille également les jeunes mamans sur les soins, l’allaitement, le développement physique et affectif de l’enfant. Dans les services pédiatriques des hôpitaux ou en chirurgie infantile, elle partage son temps entre les soins aux enfants malades et les relations avec les familles. Elle fait des pansements, pose des perfusions, distribue des médicaments et suit l’exécution du traitement.

En PMI (protection maternelle et infantile) ou en crèche, elle joue un rôle de prévention, de protection et d’éducation auprès des familles. Elle participe aux consultations dans les centres spécialisés, conseille les parents, assure le suivi à domicile des enfants signalés par l’hôpital ou par le service de l’aide sociale à l’enfance. La puéricultrice travaille toujours au sein d’une équipe de personnels soignants, d’éducateurs de jeunes enfants ou de travailleurs sociaux.

À l’hôpital, les horaires peuvent être contraignants (travail de nuit ou pendant le week-end). En PMI elle est très souvent en déplacement. Dans tous les cas, bonne santé physique et nerveuse, patience et sens des responsabilités sont indispensables pour exercer ce métier.

À savoir : la profession est exercée à presque 100 % par des femmes, mais, en principe, rien n’interdit à un homme d’être puériculteur !
.

Salaires / revenus
Le salaire de la puéricultrice varie selon le secteur d’activité, la convention collective, l’ancienneté et la fonction exercée.

en relation