La question berbere

4650 mots 19 pages
LA QUESTION AMAZIGHE

Les amazighs (ou plutôt Imazighen), aussi nommés « Berbères » représentent une population hétérogène, présente en Afrique du Nord avant la conquête arabe (et autres tentatives d’acculturation précédentes). Les Berbères sont connus dès l’Antiquité, mais il est probable que cette population existait avant cette période. Il convient de souligner le caractère récent et donc incertain des recherches sur l’histoire longue des Berbères. Selon Gabriel Camps, les populations parlant la langue berbère (le tamazigh) seraient présentes dans une douzaine de pays africains « de la Méditerranée au sud du Niger, de l’Atlantique au voisinage du Nil ».[1] Mais la recherche présente se limite à une observation des pays du Maghreb (soient le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Lybie et la Mauritanie), où la question amazigh est la plus patente. En effet, au Maghreb, les populations berbérophones représentent un enjeu (surtout au Maroc et en Algérie où elles constituent une part importante de la population nationale) : celui de la reconnaissance de la diversité culturelle au sein de ces pays (et de la promotion de cette diversité) mais aussi celui de la construction de la légitimité du pouvoir, qui, comme il le sera analysé ici, se confronte à la question amazigh. Cette question amazighe n’est pas homogène, loin de là. Ainsi, Gabriel Camps montre que les Berbères ne peuvent se concevoir comme un tout uniformisé : « il n’y a aujourd’hui ni une langue berbère, dans le sens où celle-ci serait le reflet d’une communauté ayant conscience de son unité, ni un peuple berbère et encore moins une race berbère »[2]. Cependant, au Maghreb, on ne peut penser les relations sociales et politiques sans réfléchir sur ce « substrat berbère »[3] : « en fait, dans la société musulmane nord africaine et saharienne, il existe des Maghrébins arabophones ou arabo-berbères et des Maghrébins berbérophones qui conservent le nom de Berbères que les Arabes leur donnèrent »[4]. La

en relation

  • La question berbère et la mondialisation
    2077 mots | 9 pages
  • Questions de phonologie berbère à la lumière de la phonétique expérimentale
    417 mots | 2 pages
  • Monsieur
    7951 mots | 32 pages
  • tamazgha-maroc
    6255 mots | 26 pages
  • Le dahir berbère
    3518 mots | 15 pages
  • Sociolinguistique
    17827 mots | 72 pages
  • BERBÈRES, BERBÉRITÉ
    17818 mots | 72 pages
  • Poesie
    3450 mots | 14 pages
  • Les berbères
    2302 mots | 10 pages
  • Berbère du rif
    1016 mots | 5 pages