La révolution

Pages: 9 (2215 mots) Publié le: 29 avril 2010
I – L’impuissance absolue de la monarchie

On peut parler véritablement d’une monarchie absolue qu’a l’époque de Louis 14.
Toutes ces vieilles institutions vont paraitre au 18ème à la fois insupportable et illogique. On va être confronté à l’ignorance de la population, au lieu de s’attaquer aux incohérences et à l’inefficacité des institutions au niveau local, l’opinion publique va préférersoutenir les parlements et accuser le pouvoir royal alors que ce dernier cherchait justement à réformer à uniformiser et harmoniser ces institutions. Or aucun titulaire des offices ne souhaitait le changement.
De l’autre coté les philosophes des lumières qui vont s’en prendre non pas à la personne royale elle-même, mais à l’absolutisme du pouvoir royal qui demeurait sous Louis 15 et 16. Louis 15et 16 vont être relativement craintifs à toute idée de réforme car il ne souhaitait pas être accusé de despotisme.
Ils vont préparés par leur inaction la chute de la monarchie.
A) L’archaïsme des institutions

Le pouvoir politique de Versailles s’illustra par de nombreuses hésitations et par de nombreux revirements. Certains grands ministres vont réussir leur réforme, mais le roi vafinalement les annuler. On pense au ministre des finances Maupeou. Il voulait faire taire les parlements en les transformant en de simples chambres d’enregistrement des actes législatifs du roi. Mais de 1750 à 1770 on constate qu’il y a toujours eu un rapport de force entre la royauté et le parlement. Cela s’est toujours fait au détriment du roi.
Le gouvernement royal fut confronté à la victoire desparlements, qui étaient résolument convaincus de l’inutilité de toute réforme. Se sont donc deux institutions qui contribuèrent à annihiler les réformes des ministres et du roi, c'est-à-dire la cours royale et les parlements.
La cours royale présentait l’avantage pour le roi de s’entourer de manière permanente de la haute noblesse à Versailles. Le roi limitait de cette manière tout risque majeur deconspiration à son encontre. Le problème est que la cours royale était devenue trop artificielle et le roi ne voyageait que rarement à travers la France. Cela veut dire que le gouvernement royal était de plus en plus éloigné des réalités du royaume et de ses propres sujets.
Aucun ministre ne pouvait se maintenir s’il avait la cours contre lui, et ce fut le cas de la fonction de contrôleur nationaldes finances, qui a connu 19 ministres. De ce fait il était impossible de poursuivre les réformes engagée ni même de mener une politique cohérente et durable.
La révolution s’explique en raison de la faiblesse de la monarchie depuis Louis 15. Les parlements avaient traditionnellement le droit de vérifier et d’enregistrer les ordonnances du roi.
Quand ils n’étaient pas d’accord avec le roi, ilsfaisaient des remontrances (retardaient les ordonnances) ils contrôlaient la manière dont le roi exerçait son pouvoir législatif. Les parlements étaient surtout influencés par l’esprit juridique que par toute idée véritablement politique.
Par exemple, le parlement de Renne qui usant a bon escient de son droit de remontrance vérifiant ainsi si la loi nouvelle édictée par le roi ne blessait pas lesanciennes lois, les anciens usages, dont les magistrats du parlement étaient les représentant, les dépositaires. Chaque parlement devait être le gardien des usages, du droit local.
Les parlements rappelèrent fréquemment au roi que les nouvelles lois étaient dangereuses car cela remettait en cause tous les anciens usages. En 1788 le parlement de Rouen accusa le gouvernement royal de toujoursvouloir l’unité rejetant par la même la diversité des coutumes, des rangs, des privilèges et des droits.
Le parlement de Paris était plus extrémiste puisqu’il souhaitait transformer les privilèges en une véritable loi fondamentale du royaume auquel le roi était soumis.
La seule possibilité pour le roi d’imposer ses réformes passées par le rachat des offices ou des statues. Or Louis 16 ne pu s’y...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Révolution
  • Revolution
  • Révolution
  • révolution
  • Révolution
  • revolution
  • Revolution
  • La révolution

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !