La renaissance culturelle carolingienne

3464 mots 14 pages
La Renaissance culturelle carolingienne

Une place essentielle à l’écrit
Le renouveau, qui prend toute son ampleur sous Charlemagne, débute avec la réforme religieuse entreprise par Pépin III le Bref, entraînant la fondation d’abbayes qui deviendront des foyers culturels importants. La réorganisation des institutions engagée par Charlemagne donne une place essentielle à l’écrit : l’empereur gouverne en émettant des capitulaires, diffusés dans tout le pays par ses envoyés (les missi dominici) qui en surveillent l’application ; la restructuration de l’enseignement passe par la révision des textes sacrés et la redécouverte de textes anciens. Les livres se multiplient et participent à l’épanouissement de la création artistique. Charlemagne et ses successeurs passent commande de manuscrits de luxe, qui viendront enrichir leurs trésors et ceux des églises. Dirigés par de grands personnages érudits venant de toute l’Europe, ces lieux de production de manuscrits — monastères, cathédrales, ou palais — vont constituer des foyers intellectuels et artistiques, développant leur esthétique propre, tout en s’influençant les uns les autres. Les œuvres circulent d’un centre à l’autre, diffusant la culture carolingienne, fondement de la culture du Moyen Âge et de la civilisation européenne. Le renouveau artistique s’observe dans tous les domaines : peinture murale, mosaïque, sculpture, orfèvrerie, architecture. On peut encore en admirer un témoignage dans l’église de Germigny-des-Prés, construite à l’initiative de Théodulfe, évêque d’Orléans, avec la mosaïque de l’abside orientale, composée sur place en 805, qui représente l’Arche d’Alliance. À la fin du ixe siècle, privée du soutien royal, cette intense activité créatrice déclinera, tandis que les invasions normandes porteront un coup fatal à de nombreux centres.

Saint Grégoire, inspiré par le Saint Esprit, dicte son sacramentaire à deux scribes. Sacramentaire de Charles le Chauve BNF, Manuscrits, latin 1141, f. 6 École du

en relation

  • La renaissance médiévale
    2983 mots | 12 pages
  • Histoire médiévale
    2427 mots | 10 pages
  • La renaissance carolingienne
    1416 mots | 6 pages
  • Renaissance
    1072 mots | 5 pages
  • inscription
    435 mots | 2 pages
  • Histoire Medievale
    668 mots | 3 pages
  • Chapitre 4 L Europe Carolingiennei
    1914 mots | 8 pages
  • Ecoles et Enseignement dans le Haut Moyen Age
    5497 mots | 22 pages
  • Histoire des sources du droit partie 2
    3529 mots | 15 pages
  • L' histoire de frnace
    699 mots | 3 pages