La représentation est-elle indispensable pour apprécier et comprendre pleinement une pièce de théâtre ?

Pages: 6 (1267 mots) Publié le: 21 novembre 2009
La représentation théâtrale existe depuis l’Antiquité, mais la publication des pièces n’est apparue que plus tard, et a permis la lecture des œuvres. Encore plus tard, certains auteurs renonçaient même à la représentation scénique de leur pièce, la destinant uniquement à la lecture. La représentation est-elle indispensable pour apprécier et comprendre pleinement une pièce de théâtre ? Pour lesavoir, nous allons voir que oui, elle est indispensable, puis nous verrons en quoi elle ne l’est pas. Enfin, nous étudierons pourquoi le théâtre est avant tout un spectacle.

Pour étudier en quoi la représentation théâtrale est nécessaire, nous verrons la vivacité d’une représentation, la mise en scène, puis les inconvénients de la lecture.
Lors d’une représentation, le spectateur assiste à lamise en scène d’une pièce, mais celle-ci est accompagnée d’un décor particulier. Celui-ci rend le tout plus réel, plus vivant, l’histoire plus vraie. De plus, les acteurs offrent une réalité physique plus concrète aux personnages de la pièce. Tout cela rend l’œuvre plus compréhensible pour le public, qui voit les choses en chair et en os. Par exemple, dans Don Juan, de Molière, la mort du héros àla fin de la pièce n’est pas clairement exprimée. Lors de la représentation, cette mort devient concrète, et donc visible au spectateur.
La mise en scène d’une œuvre théâtrale offre plusieurs horizons au metteur en scène, selon la manière dont il a perçut la pièce en la lisant, et selon la manière dont il l’interprète. La représentation lui permet alors de montrer sa vision de la pièce, qui peutêtre différente de celle du spectateur qui a lu l’œuvre. Cela créé donc une intéressante confrontation d’idées. Par exemple, la pièce de L’Avare, toujours de Molière, offre différentes façon de représenter le héros Harpagon. Certains le montrent sous un jour comique, ridicule, alors que d’autres mettent en avant son côté menaçant pour sa famille. On peut donc dire que la représentation est lacontinuité inévitable de la lecture.
En effet, la lecture seule ne rend pas l’œuvre théâtrale à sa juste valeur. Le temps utilisé par le lecteur pour lire la pièce modifie la temporalité de l’histoire. Les tons utilisés par les personnages ne sont précisés que par les didascalies, voire pas du tout décrits. Enfin, les dialogues lus non oralement dénaturent également les échanges verbaux, fondementsdu Théâtre. Dans Le jeu de l’amour et du hasard, Marivaux use de la règle des trois unités, c’est-à-dire une intrigue, en un seul lieu, et en un seul jour. Le temps nécessaire à la lecture, les pauses faites par le lecteur, dénaturent la durée de la pièce, désirée par le dramaturge.
Tout cela fait que la représentation scénique est essentielle à l’œuvre, tant pour la rendre à sa juste valeurque pour le plaisir du spectateur. Nous allons maintenant voir en quoi elle n’est pas indispensable.

Pour cela, nous dirons en quoi la lecture est bénéfique au texte lui-même, au lecteur, et enfin en quoi elle est plus adaptée à certaines pièces de théâtre.
Lorsqu’on lit une pièce de théâtre, on accorde plus d’attention au texte, que lorsqu’on l’écoute dans un théâtre. On peut ainsi en saisirbeaucoup mieux la force, et découvrir parfois les messages cachés de l’auteur, les jeux de mots, ou les doubles sens. La lecture est d’autant plus indispensable pour les pièces écrites en vers. Par exemple, Cyrano de Bergerac, d’Edmond Rostand, est écrit en alexandrin. On ne peut saisir cela qu’en lisant l’œuvre, surtout si les alexandrins sont mal récités lors de la représentation.
Le propre dela lecture est de laisser son imagination s’évader. En lisant une pièce de théâtre, le lecteur est plus libre d’imaginer sa propre vision du décor, de l’aspect des personnages. Au fil de la lecture, il peut même en changer, ou s’identifier à un des personnages. Dans Antigone, d’Anouilh, l’auteur précise dans les didascalies (pour le metteur en scène) que le décor est neutre. Ce décor va plutôt...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !