La séduction dans la littérature

Pages: 20 (4903 mots) Publié le: 31 janvier 2011
La séduction dans la littérature

MICHEL LAXENAIRE

Il n’est jamais inutile de commencer par une définition. Séduction vient du latin se ducere, qui signifie conduire à l’écart ou amener à soi. Séduire, c’est tirer quelqu’un à l’écart du groupe avec lequel il se confondait, le sélectionner, le persuader qu’il est unique, remarquable, et qu’il a été remarqué. Ceci dit, la séduction opère dedeux façons différentes, voire opposées : de façon active, quand une personne cherche à s’imposer à une autre par des moyens qui vont de la manipulation violente à la persuasion douce ; de façon passive, quand quelqu’un cherche à attirer une personne vers soi ou, comme le dit le langage populaire, à « la prendre dans ses filets ». La manière active est qualifiée de virile, la seconde de féminine.Séducteur d’un côté, séductrice de l’autre. A priori, on pourrait penser que les deux positions sont également représentées, mais, lorsqu’on cherche des exemples de séduction dans les œuvres littéraires, on trouve essentiellement des séducteurs masculins : Don Juan, Casanova, Valmont, Julien Sorel, viennent tout de suite à l’esprit, alors qu’il est beaucoup plus difficile de dresser une listecomparable de séductrices ayant laissé des noms aussi connus. Une exception peut-être serait Carmen, mais Carmen n’est pas un prototype de séduction féminine. Elle diffère des autres femmes en ce qu’elle entend mener sa vie amoureuse comme un homme. « Si tu ne m’aimes pas, je t’aime et si je t’aime, prends garde à toi »,

DIALOGUE - Recherches cliniques et sociologiques sur le couple et la famille -2004, 2e trimestre

4

Dialogue 164

son air le plus célèbre, est une protestation virile, un hymne au libre choix amoureux, sinon sexuel. Les hommes acceptent mal ce genre de liberté de la part des femmes et Don José lui retournera son « prends garde à toi », à la fin de l’opéra, en la tuant d’un coup de couteau. En dehors de la littérature proprement dite, lorsque la séduction féminines’exprime comme l’affirmation d’un désir sexuel au sens viril du terme, elle aboutit à un échec. La Bible en donne un exemple avec l’histoire de la femme de Putiphar. Sa tentative de séduction de Joseph aboutit à une série de catastrophes. De même, Salomé, dans l’opéra de R. Strauss, est incapable d’ébranler la sérénité de Jean-Baptiste. Dans d’autres cas, la femme joue de sa séduction, mais c’est aunom d’une noble cause qui, en quelque sorte, la déculpabilise d’oser le faire : Judith tuant Holopherne après l’avoir séduit, Dalila menant Samson à sa perte pour sauver les Philistins. En fait, dans la littérature, la femme est presque toujours décrite comme séduite… et abandonnée : Ariane se lamentant à Naxos de l’infidélité de Thésée, Didon mourant sur son bûcher après le départ d’Enée, Médéetuant ses enfants parce que Jason l’a trahie. La femme séduite est aussi une femme à jamais fidèle : Pénélope résistant à la horde des prétendants, Lucrèce qui se suicide pour rester fidèle à son mari. Toutes ces histoires dessinent les contours de la séduction féminine. Discrète, voilée, dissimulée, la femme n’avance que masquée. C’est elle qui maîtrise l’art du maquillage et de la magie. L’homme,qui a de la peine à comprendre ce qui l’attire chez la femme, préfère attribuer les tensions de son désir à la magie ou à la sorcellerie féminine plutôt qu’au mystère de sa sexualité. Tristan victime du philtre d’Isolde, Siegfried de celui de Gudrun. C’est ainsi que, pour être acceptée, la séduction féminine doit se conformer à une règle incontournable, qui est de laisser au séducteur l’illusion dela victoire. Rôle pour rôle, les écrivains ont donc, semble-t-il, été plus tentés par le rôle actif du séducteur que par le rôle passif de la séduite, même si, comme nous le verrons, c’est lui le plus important. Pour illustrer les différents aspects de la séduction sur le plan littéraire, je prendrai trois exemples, parce qu’ils sont à la fois des modèles de tactique de séduction et des...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Seduction
  • Séduction
  • La séduction
  • Seduction
  • La seduction
  • Séduction
  • la seduction
  • Seduction

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !